Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Le président Barroso et le Sommet des Nations Unies sur les OMD
Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 17 septembre 2010

Le président Barroso et le Sommet des Nations Unies sur les OMD

M. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, et M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement, participeront au sommet de haut niveau des Nations unies sur les objectifs du millénaire pour le développement (OMD), qui se tiendra à New York du 20 au 22 septembre. Cette réunion sera l'occasion d'examiner les progrès accomplis pour atteindre les objectifs de développement et de donner une nouvelle impulsion à la lutte mondiale contre la pauvreté. Premier bailleur de fonds au monde, contribuant à hauteur d'environ 56 % à l'aide mondiale, l'Union européenne reste résolument déterminée à atteindre les objectifs du millénaire pour le développement à l'horizon 2015 et appellera l'ensemble des partenaires à redoubler d'efforts et à s'employer à obtenir des résultats. À cet effet, la Commission européenne a proposé de consacrer jusqu'à un milliard € pour récompenser les pays partenaires performants et soutenir ceux qui accusent les retards les plus importants, en reconnaissance de leur engagement et de leurs besoins. M. Barroso, président de la Commission européenne, a déclaré à ce propos: «La Commission européenne s'emploie et continuera de s'employer sans réserve à permettre la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. J'ai la ferme conviction qu'il est possible d'atteindre ces objectifs si l'ensemble des partenaires affichent une détermination politique sans borne et si les bonnes politiques et les ressources nécessaires sont disponibles. À seulement cinq ans de l'échéance que nous nous sommes fixée, nous devons à présent passer à la vitesse supérieure. Certains progrès ont été accomplis auxquels l'UE et la Commission ont contribué en grande partie. Mais il reste encore beaucoup à faire. Les bailleurs de fonds doivent tenir leurs promesses et les pays en développement prendre leur avenir en main. Il s'agit de solidarité, de participation et de responsabilité partagée. Nous nous sommes engagés à la vie de milliards de personnes et de donner à chacune d'elles la chance de vivre dignement. Nous ne devons pas décevoir ceux qui en ont le plus besoin. En œuvrant de concert, nous pouvons atteindre les objectifs d'ici à 2015 et nous le ferons.»

Source: Commission européenne