Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
1,2 milliard de dollars d’aide au commerce et à l’infrastructure
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mercredi, 13 octobre 2010

1,2 milliard de dollars d’aide au commerce et à l’infrastructure

Un comité tripartite composé de responsables des communautés économiques régionales de la Communauté de l’Afrique orientale (CAO), de la Communauté de développement de l’Afrique australe (CDAA) et du Marché commun de l’Afrique australe et orientale (COMESA) a récemment commencé à examiner des demandes de candidats qui pourraient bénéficier d’une allocation de fonds des États membres de la tripartite dans le but de soutenir des projets, a déclaré un responsable. « Lors du sommet de Lusaka et avec le soutien des partenaires de développement, nous avons rassemblé plus de 1,2 milliard de dollars pour couvrir les coûts d’un programme global d’aide au commerce et à l’infrastructure qui doit améliorer l’infrastructure routière, ferroviaire, portuaire et énergétique. L’examen des candidatures débute cette semaine à Dar es Salam », a déclaré le président du comité tripartite et secrétaire général de la CAO, Amb Juma Mwapachu. « Cet examen sera suivi par la désignation de professionnels qui aideront la Banque de développement de l’Afrique australe (DBSA), notre conseiller financier, à évaluer les candidatures », a-t-il déclaré lors d’une réception au cours de laquelle l’ambassadeur de Belgique, Paul Jansen, et le Haut commissaire du Canada en Tanzanie, Robert Orr, ont présenté leurs lettres d’accréditation au secrétariat de la CAO à Arusha. Il a précisé que la création du fonds s’expliquait par le fait que les États membres sollicitent des prêts et des subventions auprès de banques et de partenaires de développement qui exigent un ‘contre-financement’ avant d’accorder les fonds. « S’ils s’adressent à des organisations telles que la ‘Japan International Cooperation Agency’ (JICA) et la ‘United States Agency for International Development’ ou à des banques de développement, elles leur demandent un contre-financement à titre de commission d’engagement avant de leur accorder le prêt ou la subvention. Aussi utiliserons-nous cet argent pour aider les pays membres à disposer plus rapidement des fonds prévus pour la réalisation des projets durant la période planifiée », a-t-il expliqué. Les candidatures font suite à une résolution adoptée par les trois communautés économiques de mettre en œuvre un vaste programme d’aide au commerce comprenant des projets en matière de transport, d’énergie et de facilitation commerciale le long du corridor Nord-Sud, qui traverse huit pays d’Afrique orientale et australe.

Source: East African Business Week