Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Les négociations commerciales dans l’impasse
Novembre 2019
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 20 mai 2011

Les négociations commerciales dans l’impasse

Selon Judith Sargentini, si les négociations commerciales du cycle de Doha ont échoué, il est aujourd’hui plus que jamais important de se concentrer sur la libéralisation des échanges multilatéraux. Les accords commerciaux internationaux servent de manière disproportionnée les intérêts des pays riches et puissants, et de leurs industries. Les pays en développement devraient également pouvoir bénéficier du commerce international, en étant autorisés par exemple à exporter des matières premières, mais aussi des produits à valeur ajoutée générateurs de revenus supplémentaires. Les accords commerciaux doivent mener à des accords de développement gagnant-gagnant, notamment par le biais du commerce équitable et des négociations multilatérales. Le commerce équitable est différent du libre-échange. Le libre-échange non réglementé est souvent l’instrument d’une marginalisation accrue des populations pauvres dans les pays en développement. La crise financière montre également que le libre-échange non réglementé peut facilement aboutir à des résultats non désirés. Et les négociations multilatérales contribuent davantage à servir les intérêts des pays en développement que les accords bilatéraux. Il est clair que les négociations du cycle de Doha à l’OMC se trouvent pour le moment dans une impasse totale. En près de 10 ans de négociations, l’UE et les autres pays riches n’ont pas véritablement tenu compte des besoins, ni œuvré en faveur des intérêts des pays en développement.

Source: Public Service Europe