Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Présentation du rapport de Deauville sur les engagements du G8
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mardi, 24 mai 2011

Présentation du rapport de Deauville sur les engagements du G8

Le ministre chargé de la Coopération, Henri de Raincourt, a reçu le mercredi 18 mai 2011 au cours d’un déjeuner de travail les représentants des principales associations et organisations non gouvernementales (ONG) engagées pour le développement et leur a présenté le rapport de Deauville sur la redevabilité intitulé : "Engagements du G8 pour la santé et la sécurité alimentaire : bilan et résultats". A la suite du premier rapport du G8 sur la redevabilité rendu au sommet de Muskoka en 2010, ce nouveau rapport confirme la volonté des chefs d’État d’assurer un suivi précis des engagements du G8 en matière de développement, de rendre compte de leur mise en œuvre et d’en assurer la transparence et la traçabilité. Il repose sur une méthodologie rigoureuse : une approche quantitative, qui analyse la réalité des montants financiers versés et une approche qualitative, fondée sur l’évaluation des résultats obtenus, l’identification des meilleures pratiques et la mesure de l’efficacité de l’aide au développement. En 2011, sous la présidence française, le G8 s’est concentré sur deux secteurs prioritaires : la santé et la sécurité alimentaire. Henri de Raincourt a souligné à l’occasion de la présentation de ce rapport aux associations et ONG qu’en 2008 et 2009 le G8 a consacré plus de 24 milliards de dollars d’Aide publique au développement (APD) au secteur de la santé et qu’il fournit près de 80% des ressources du Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, le Paludisme et la Tuberculose. Concernant la sécurité alimentaire, le ministre a rappelé également que sur les 20 milliards de dollars promis lors du sommet du G8 de L’Aquila en 2009, près de la moitié des fonds ont été versés. Selon l’OCDE, les membres du G8 contribuent à hauteur de 70% de l’APD mondiale, soit près de 90 milliards de dollars en 2010. Grâce aux objectifs et engagements fixés par le G8, et grâce à une approche collective, l’aide fournie par le G8 a augmenté de 31 milliards de dollars entre 2004 et 2010, soit une hausse de 54 %.

Source: Ministre français des affaires étrangères