Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Mettre fin au différend sur le commerce du bœuf aux hormones
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mardi, 31 janvier 2012

Mettre fin au différend sur le commerce du bœuf aux hormones

La commission du commerce international (INTA) a récemment adopté  une proposition de concession de l'UE visant à mettre fin au différend, qui dure depuis 20 ans, avec les États-Unis et le Canada sur le commerce du bœuf aux hormones. "Il s'agit d'une résolution avantageuse pour tous, étant donné que l'Union européenne maintient son interdiction sur les importations de bovins traités aux hormones sans désavantager les produits agricoles européens, alors que les États-Unis et le Canada obtiennent des quotas très utiles pour leurs bovins non traités aux hormones", a déclaré le rapporteur Godelieve Quisthoudt-Rowohl (PPE, DE).
S'il est approuvé par le Parlement dans son ensemble en Mars, le règlement autorisera les pays tiers à vendre à l'UE, à droit nul, 48 200 tonnes de viande de haute qualité provenant de bovins non traités avec des hormones de stimulation de la croissance.
En échange, les États-Unis et le Canada ont déjà suspendu les droits à l'importation, qui s'élèvent à près de 130 millions de dollars, imposés aux produits agricoles européens inscrits sur la "liste noire". La suspension de ces droits, qui touchent le plus durement la France, l'Allemagne, le Danemark et l'Italie, permettra à ces pays et aux autres États membres de vendre chocolat, viande porcine, roquefort, moutarde, oignons, et truffes, ainsi que d'autres produits, à des prix compétitifs.

Source: Parlement européen