Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Dernières actualités ACP-EU: Les APE, la Chine en Afrique, et la PAC
Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Lundi, 07 mai 2012

Dernières actualités ACP-EU: Les APE, la Chine en Afrique, et la PAC

Ces derniers mois, les quelques réserves émises quant aux APE ont fait la une des journaux en ligne. Même s’il a semblé que les perspectives étaient plus réjouissantes dans la région caribéenne, des articles parus sur le net expriment ses inquiétudes quant à l’accord de partenariat économique (APE) UE-Cariforum conclu en 2008 avec l’Union européenne. Plus particulièrement,  le quotidien Dominican Today fait remarquer dans un article que “les tentatives de répondre aux questions à propos de la réussite (ou non) de l’EPA sont loin d’être faciles”.
On a également vu que des experts en commerce international ont tiré la sonette d’alarme concernant les liens grandissants entre l’Afrique et la Chine. Selon le ministère chinois du commerce, le commerce sinoafricain a atteint 126,9 millions de dollars américains en 2010, tandis que le volume d’échanges commerciaux a augmenté jusqu’à 30 pour cent en base annuelle durant les trois premiers trimestres de 2011. Un article publié par le quotidien Daily Nation indique que le Kenya, en sa position de partenaire commercial privilégié de la Chine (il fait partie du top 5 de ce pays asiatique) a fait l’objet de plaintes de la part de certains représentants des Etats membres de l’UE. Ils reprochent en particulier l’inaccessibilité du Président Kibaki.
Le journaliste écrit notamment: “Le volume commercial entre l’Afrique et les pays de l’UE a diminué de manière significative, ce qui constitue l’une des raisons pour lesquelles les diplomates sont fâchés avec l’administration de Kibaki. […] A cet égard, ces diplomates sont sous la pression de leur Etats métropolitains qui veulent retrouver la gloire perdue de ces confortables relations africaines du passé tandis que les Chinois ont clairement obtenu les faveurs de certains dans l’administration de Kibaki.”
Des nouvelles initiatives européennes pour le développement ont été annoncées lors de la derniere semaine. Suite à une réunion de haut niveau dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, l’UE a accordé l’initiative ClimDev Africa pour un montant de 8 millions afin de soutenir les solutions du continent africain aux enjeux qu’entraînent les changements climatiques. Selon le service de presse de la délégation européenne auprès de l’Union africaine, c’est cette semaine que l’accord sur cette donation a été signé auprès de la CEA/ONU, ou Commission économique africaine des Nations Unies.
En outre, et afin d’aider le Kenya à mieux faire face aux enjeux de sécurité alimentaire, causés principalement par les sécheresses régulières, l’UE a récemment annoncé qu’elle allouerait 5,3 milliards de shillings kenyans (environ 39 millions d’euros) au pays. Les domaines de travail ciblés sont essentiellement la santé, la nutrition, l’approvisionnement en eau et l’hygiène publique avec une priorité particulière sur les femmes et les enfants. Le financement fait partie de SHARE (Supporting Horn of Africa Resilience - Appui à la capacité de résistance de la Corne de l’Afrique), une initiative de l’Union européenne qui vise à aider la Corne de l’Afrique à mieux se préparer pour les crises à venir.
Toutefois, d’aucuns dissent que  l’UE pourrait en faire plus: Ils prétendent que s’il y avait une nouvelle législation européenne pour contraindre à la transparence les multinationales, le niveau de vie des pays riches en ressources, qui font habituellement face à un taux élevé de pauvreté, en serait grandement amélioré. Joseph Banga, qui est citoyen congolais et travaille au sein de l’Alliance internationale des agences catholiques pour le développement (CIDSE), a abordé ce sujet
L’antenne bruxelloise du CTA a rapporté sur les dernières discussions tenues lors de la 3161e réunion du Conseil ‘Agriculture et Pêche’. Les ministres ont discuté de la réforme des paiements aux agriculteurs, ce qui s’inscrit dans le cadre de la réforme de la politique agricole commune de l'UE. Ils ont considéré que  l'une des principales finalités de la réforme est de veiller à ce que les paiements soient bien ciblés et utilisés à bon escient.
Les ministres sont dans une large mesure tombés d'accord sur la nécessité de mieux cibler les paiements destinés à certains groupes d'agriculteurs, notamment les « jeunes agriculteurs » et « petits exploitants ».
En outre, la Commission a informé les ministres sur sa communication intitulée "La promotion et l'information en faveur des produits agricoles: une stratégie à forte valeur ajoutée européenne pour promouvoir les saveurs de l'Europe". Selon la Commission il faut améliorer le système de l'Union concernant  la promotion des produits agricoles en vue de relever les défis consistant à promouvoir la qualité des produits de l'Union dans les pays tiers, à rendre cette politique plus attrayante, à simplifier l'accès aux régimes et à renforcer la cohérence des actions.