Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
L'UE équilibre la offre et la demande dans le système européen d'échange d'émissions
Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Lundi, 19 novembre 2012

L'UE équilibre la offre et la demande dans le système européen d'échange d'émissions

La Commission européenne a présenté le Novembre 14 une proposition de révision du calendrier des enchères qui vise à reporter la mise aux enchères de 900 millions de quotas d’émission lors de la troisième phase du système d'échange de quotas d'émission (SEQE) de l’UE qui commence l'année prochaine (2013-2015). La Commission a également adopté aujourd'hui un rapport sur l'état du marché européen du carbone qui propose un éventail de mesures structurelles possibles pour résoudre le problème de l'excédent de quotas.
Les 900 millions de quotas pas mis aux enchères entre 2013-2015 seront reporter à l’étape 2019-2020.
L'excédent de quotas d’émission s'est constitué principalement parce que la crise économique a entraîné une réduction plus importante que prévu des émissions industrielles de gaz à effet de serre, qui à son tour a provoqué une baisse de la demande de quotas des entreprises. L'excédent devrait perdurer pendant la troisième phase du système, qui couvrira la période 2013 à 2020.
Le rapport sur le marché du carbone publié le 14 Novembre retient six options et invite les parties intéressées à exprimer leur point de vue. Le Parlement européen et le Conseil avaient invité la Commission à examiner les solutions envisageables pour adopter dès que possible des mesures structurelles, y compris un retrait permanent de la quantité de quotas nécessaire pour résorber l'excédent.
Le SEQE de l’UE couvre actuellement environ 11 000 installations industrielles et quelque 40 % des émissions de l’UE. Depuis cette année, il s'applique également au secteur de l'aviation.

Source: Commission européenne