Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Les parlementaires européens votent la réforme de la pêche
Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mercredi, 06 février 2013

Les parlementaires européens votent la réforme de la pêche

Le mercredi 6 février, lors de la séance plénière du Parlement européen à Strasbourg, les parlementaires devraient exprimer leur vote final sur la réforme de la Politique commune de la pêche (PCP). C’est la première fois que le PE votera comme co-législateur sur la réforme de la Politique commune de la pêche.
En décembre de l’année dernière, la Commission pêche du Parlement européen a voté des réformes majeures de la PCP visant l’instauration de quotas durables d’ici 2015 et mettant un terme aux rejets.
Une majorité de parlementaires devrait soutenir la réforme votée par la Commission, saluée par les ONG environnementales comme un vote clé vers des pêcheries durables.
Concrètement, cela impliquera l’adoption :
•    De quotas de pêche durables obligatoires d’ici 2015 afin de reconstituer les réserves halieutiques à des niveaux durables (supérieurs aux rendements durables maximums, RDM) d'ici 2020.
•    D’une interdiction des rejets de toutes les espèces pêchées introduites entre 2014 et 2017.
Une fois la position du Parlement adoptée, les négociations avec le Conseil dureront quelques mois. Depuis que le PE influe sur la PCP en tant que co-législateur avec l’adoption du Traité de Lisbonne, c’est la première fois que le Parlement et le Conseil négocieront le cadre futur de la pêche de l’UE.
Cependant, sur les questions centrales de la surpêche et des rejets, la position du Conseil s’éloigne du texte que le Parlement devrait voter. Les ministres de la pêche ont déclaré qu’ils ne fixeront par les quotas aux niveaux de RDM avant 2020. L’interdiction des rejets est par ailleurs débattue en ce moment au Conseil, car plusieurs États membres veulent limiter l'interdiction des rejets en la reportant et en introduisant des exemptions jusqu’à 15 % des prises.
Néanmoins, Simon Coveney, ministre irlandais de l’agriculture et de la pêche, compte voir l’adoption de la réforme de la PCP d’ici la fin de la présidence tournante irlandaise en juillet 2013.


Source : CFP-reformwatch.eu, European Voice