Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Des ministres bloquent la limitation de l’UE de certains biocarburants
Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Lundi, 08 avril 2013

Des ministres bloquent la limitation de l’UE de certains biocarburants

La proposition de la Commission européenne d'un plafond de 5% sur l'intégration des biocarburants de première génération dans les objectifs des États membres en matière d'énergie renouvelable inquiète une majorité des ministres européens de l'environnement.
Un bloc de pays d'Europe centrale a mené les discussions lors du Conseil « Environnement » de la semaine dernière. Ces États contestent officieusement qu'en l'absence de réglementation, la demande européenne en carburants d'origine agricole (blé ou soja) augmenterait les prix alimentaires et encouragerait l'appropriation de terres dans les pays qui produisent des matières premières issues de la monoculture.
Selon les États membres qui bloquent la proposition, un plafond sur les biocarburants de première génération les empêcherait d'atteindre les objectifs de l'UE de 10 % d'énergies renouvelables dans les transports d'ici 2020.
Lors du Conseil « Énergie » du 11 mars, les ministres ont formulé des doutes sur l'aspect scientifique du changement indirect d'affection des sols (CASI). Ils ont indiqué qu'il n'était pas assez solide pour justifier une réglementation stricte de l'UE.
Le CASI fait référence au changement indirect d'affectation des sols, au climat ou à la volatilité des prix alimentaires causés par le défrichage et les cultures destinées à la production de biocarburants.

Seuls la Belgique, le Danemark, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas ont soutenu l'utilisation d'un modèle de comptabilité fondé sur le CASI, qui classerait les sources de biocarburant selon leurs émissions de carbone liées au cycle de vie.
En Indonésie, la vaste production d'huile de palme pour les biocarburants a poussé à l'appropriation de terres des populations autochtones qui ne détiennent pas d'autorisation écrite mentionnant leur droit de propriété.

Source : Euractiv