Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Madagascar: l’UE déclenche son mécanisme de protection civile
Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 18 avril 2013

Madagascar: l’UE déclenche son mécanisme de protection civile

Le passage du cyclone tropical Haruna en février 2013, qui a touché plus de 40 000 personnes à Madagascar, a une fois de plus mis en évidence les dangers liés aux accidents et aux déversements chimiques et industriels résultant de catastrophes naturelles. Le 27 mars, le centre de suivi et d’information de la Commission européenne a reçu une demande officielle d’assistance de la part de la section conjointe des urgences environnementales du PNUE/OCHA (une collaboration entre le Programme des Nations unies pour l’environnement et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies) collaborant avec le gouvernement malgache et a immédiatement déclenché le mécanisme de protection civile de l’Union européenne.

En réponse à la demande d’adjoindre une expertise complémentaire à une mission d’orientation dans le pays touché par le cyclone, les États participants ont désigné trois experts. L’expert français en protection civile mandaté par l’Union européenne a rejoint la mission du PNUE/OCHA qui est parti le 6 avril et a passé cinq jours sur le terrain, du 8 au 12 avril. L’équipe a évalué la situation globale, y compris les conséquences environnementales, institutionnelles, juridiques et au niveau des capacités, et aidera le gouvernement malgache à élaborer un programme de prévention et un plan d’intervention pour les accidents chimiques et industriels. Le centre de suivi et d’information de la Commission européenne a également activé le service de cartographie en situation d’urgence Copernicus/GMES afin d’appuyer la mission au moyen d’images satellites. Cette assistance active contribuera à éviter que des catastrophes chimiques et industrielles majeures se produisent à l’avenir.
Madagascar, la quatrième île du monde par la taille, est exposée aux cyclones et aux tempêtes tropicales, en particulier pendant la saison des pluies qui va de janvier à avril. Au mois de février de cette année, la côte sud-ouest de l’île a été frappée par Haruna, le cyclone tropical le plus puissant de son histoire.
La Commission européenne a débloqué un montant de 200 000 euros issus de sa décision sur l’aide humanitaire mondiale afin de répondre aux besoins vitaux pouvant assurer la survie des plus vulnérables, grâce à la fourniture d’eau, d’équipements d’hygiène et sanitaires, et d’abris, par l’intermédiaire de ses partenaires humanitaires travaillant sur le terrain.
Le 20 février 2013, le gouvernement malgache a sollicité l’aide de l’ONU afin qu’une mission d’orientation évalue les menaces imminentes, les réponses possibles, les mesures de préparation et de prévention, en mettant l’accent sur les risques et les incidences secondaires éventuels des catastrophes naturelles sur son secteur industriel.
Le mécanisme européen de protection civile, auquel participent 32 États européens (UE-27 plus la Croatie, l’Islande, le Liechtenstein, l’ancienne République yougoslave de Macédoine et la Norvège), facilite la coopération en matière de réaction aux catastrophes. Les pays participants mettent en commun les ressources qui peuvent être utilisées en faveur des pays sinistrés dans le monde entier. Une fois déclenché, le mécanisme assure la coordination des interventions d’aide au sein et à l’extérieur de l’Union européenne. La Commission européenne assure la gestion du mécanisme par l’intermédiaire du centre de suivi et d’information.

Source : Commission Européenne

Tags: