Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Les eurodéputés rejettent la proposition de réforme de l’ETS
Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mercredi, 24 avril 2013

Les eurodéputés rejettent la proposition de réforme de l’ETS

Les eurodéputés ont rejeté le 16 avril une proposition de consolidation du prix du carbone dans le système d'échange de quotas d'émission (ETS).
La proposition de réforme de report vise à inverser l'effondrement du prix du carbone qui a résulté d'un excédent de crédits sur le marché de l'ETS. Si elle avait été menée à bien, la réforme aurait donné lieu à un report d'une série de mises aux enchères des crédits carbone.
Les eurodéputés ont voté à 334 voix contre et 315 pour cette réforme à Strasbourg. Les défenseurs écologistes ont donc qualifié cette défaite d'« échec monumental » de normalisation du marché d'échange de carbone, la politique phare de l’Europe sur le climat et la plus conséquente au monde
Rob Elsworth, un militant de l'ONG Sandbag qui traite de l’échange d’émissions, a déclaré : « Le résultat du vote est fâcheux. Il envoie un message erroné aux entreprises, à la population et à la communauté internationale […] Dans le même temps, les politiques des États membres sur le climat deviendront probablement plus fragmentées et l’incidence sur  le marché commun sera négative. »
Des eurodéputés britanniques conservateurs ont défié David Cameron en rejetant le projet de report de la mise aux enchères d'un nombre conséquent de crédits carbone, ce qui explique en partie le résultat négatif de ce vote. Un porte-parole des eurodéputés conservateurs a déclaré : « L'ETS de l'UE a été créé comme un mécanisme fondé sur le marché et doit continuer à fonctionner selon des principes de marché. Nous nous inquiétons donc des conséquences de l'intervention de la commission en vue d'ajuster le calendrier des mises aux enchères afin de manipuler le prix du carbone.»
Le vote d'aujourd'hui anéantit les espoirs soulevés en février de poursuivre les réformes, à la suite de l'adoption de la proposition par une commission importante du Parlement européen.
À court terme, les réformes auraient introduit un report qui aurait permis à certains crédits d’ États membres, accordés à leurs entreprises, de ne pas être mis aux enchères pendant plusieurs années. À l'heure actuelle, les mises aux enchères de crédits se déroulent régulièrement. Les entreprises peuvent y faire une offre pour ce dont elles ont besoin en outre des crédits gratuits que certaines reçoivent.
Étant donné que le marché est déjà submergé, les prix pourraient toutefois chuter davantage si les mises aux enchères se déroulaient comme prévu. Grâce au report, certaines de ces mises aux enchères auraient été remises à plus tard dans le programme actuel qui expire en 2020.

Source : Euractiv