Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Le secteur privé dans la mise en place d'une croissance inclusive
Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mercredi, 14 mai 2014

Le secteur privé dans la mise en place d'une croissance inclusive

La Commission européenne a adopté aujourd'hui un nouveau document d’orientation - officiellement dénommé «communication» - définissant le rôle du secteur privé comme essentiel dans les efforts internationaux en matière de développement des pays partenaires. La communication définit un nouveau cadre stratégique visant à garantir que les activités du secteur privé dans les pays en développement aient un impact positif sur la société, notamment les femmes, les jeunes et les pauvres.
M. Andris Piebalgs, commissaire chargé du développement, s'est exprimé en ces termes: «Le secteur privé a un rôle essentiel à jouer pour aider les individus à se sortir de la pauvreté, mais nous devons veiller à ce qu’il bénéficie à l’ensemble de la société, et non pas uniquement à quelques-uns. C’est pourquoi la nouvelle communication d'aujourd'hui est si importante - garantir aux entreprises un environnement propice permettant d’investir davantage, et de manière plus responsable, dans les pays en développement, pour permettre à tout un chacun de bénéficier des opportunités économiques que peut apporter le secteur privé.»
La nouvelle communication propose 12 actions concrètes visant, par exemple, à améliorer l’environnement réglementaire des entreprises dans les pays partenaires, à soutenir le développement des entreprises et à améliorer l’accès au financement en mettant l’accent sur les microentreprises, et les petites et moyennes entreprises dans les secteurs formel et informel, qui jouent un rôle particulièrement important dans la création d’emplois.
La communication définit également des actions dans d’autres domaines, tels que l’énergie durable, l’agriculture durable, les infrastructures et les secteurs verts, où l’engagement du secteur privé peut compléter efficacement et apporter une valeur ajoutée à l’aide au développement de l’UE, y compris par l’intermédiaire de mécanismes de cofinancement (combinaison de subventions et de prêts).
Les investissements responsables dans les pays en développement, le commerce durable et les investissements inclusifs dans les marchés à bas revenus sont également des priorités majeures pour maximiser les effets positifs du secteur privé sur le développement.
À l'heure actuelle, on estime que 60 à 80 pour cent des entreprises des économies en développement sont des entreprises informelles. Elles représentent un potentiel important de croissance et de création d’emplois, et le fait qu'elles opèrent en dehors du cadre légal ne doit pas les priver du soutien de l’aide au développement.
La communication propose également de renforcer le soutien de l’UE pour augmenter la productivité et améliorer les conditions de travail dans l’économie informelle et aider les pays à progresser vers une économie formelle, dans la mesure du possible. Cela pourrait se faire par la fourniture d'une formation et de l’expertise nécessaires pour soutenir les capacités des organisations de soutien informel, comme les associations de producteurs, ou en sécurisant l’environnement de travail et en facilitant l’accès aux marchés, aux financements, aux infrastructures et aux services sociaux.

Source: Commission européenne