Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
France, les chambres d’agriculture investissent dans la méthanisation
Octobre 2019
L Ma Me J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 31 juillet 2014

France, les chambres d’agriculture investissent dans la méthanisation

Alors que la production de biogaz se développe dans les campagnes françaises, les Chambres d’agriculture sont plus que jamais investies aux côtés des agriculteurs pour accompagner des projets porteurs de valeur ajoutée et de bon sens agronomique.
En matière de production d’énergie et plus spécifiquement de méthanisation, les Chambres d’agriculture assurent des missions d’intérêt général (information, formation, expérimentation et création de références) et proposent des services aux porteurs de projet (étude de gisement, étude de faisabilité, permis de construire, dossiers ICPE, plans d’épandage…).

Depuis la reconnaissance comme activité agricole fin 2010, la méthanisation a bénéficié de la refonte du cadre réglementaire et tarifaire pour son développement, en particulier sur la valorisation du biogaz par cogénération et injection. Malgré la complexité et les délais longs, les projets de méthanisation agricole se développent en France, avec un triplement du nombre d’installations depuis 3 ans. À la différence de l’Allemagne, ces projets s’appuient sur la diversité des filières, en particulier d’élevage, et on assiste de plus en plus à des regroupements stratégiques d’acteurs pour une gestion concertée des ressources face aux besoins des territoires. Pour autant, plusieurs freins restent à lever pour atteindre l’ambition de 1 000 méthaniseurs agricoles en 2020 :

- cohérence de la réglementation et simplification administrative,
- stabilité des soutiens et facilité d’accès aux financements,
- sécurité environnementale et acceptabilité sociétale des projets.

Source: bioenergie-promotion.fr