Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Un nouveau commissaire européen au développement "convaincant"
Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 02 octobre 2014

Un nouveau commissaire européen au développement "convaincant"

L’actuel commissaire européen en charge de la politique des consommateurs, le social-démocrate croate Neven Mimica, a passé le 29 septembre 2014 son audition devant le Parlement européen en tant que commissaire désigné pour s’occuper de la Coopération internationale et du Développement. Une audition qui s’est déroulée "sans encombres" selon des observateurs avisés, les députés l’ayant trouvé "convaincant" comme membre du collège des commissaires et pour mener à bien les tâches spécifiques qui seront les siennes.

Âgé de 61 ans, Neven Mimica est membre de la Commission européenne depuis juillet 2013, quand son pays, la Croatie, est devenu membre de l’UE. Ancien diplomate et ministre des Affaires européennes, il a fait valoir dans ses réponses écrites son expérience pour l’exercice de son futur mandat. Il a mis en avant son travail de diplomate en Égypte, qui lui a permis d’approfondir son intérêt pour les pays tiers, notamment en Afrique. Il a évoqué sa participation active en 1994 à la conférence internationale sur la population et le développement au Caire. En 2012, il a présidé la délégation croate à la conférence "Rio+20" sur le développement durable et a coordonné la participation de la Croatie "à ce processus essentiel pour le cadre de développement pour l’après-2015."

Les toutes premières priorités du mandat de Neven Mimica, telles que définies dans sa lettre de mission, sont au nombre de deux :

Premièrement, il s’agit de préparer les positions de l’Union et prendre part activement aux négociations sur le cadre pour l’après-2015. Le commissaire désigné veut "une lutte plus efficace contre la pauvreté grâce à une stratégie plus complète englobant les dimensions sociale, économique et environnementale". Il brigue un accord global sur les moyens financiers et non financiers de la mise en œuvre par tous les acteurs.

Deuxièmement, il s’agit de lancer des négociations en vue de la conclusion d’un accord post-Cotonou, qui constitue selon le Parlement européen un des fondements juridiques de la coopération de l’UE au développement. L’accord arrivera à échéance en 2020 et l’UE a cinq ans pour élaborer le projet d’un nouveau cadre UE-ACP. Un des points d’achoppement est le dialogue politique sur les droits de l’homme, qui souffre selon le Parlement européen de lacunes. S’y ajoute la lutte contre les paradis fiscaux et contre l'évasion fiscale.

Source : europaforum.public.lu