Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Nigeria: des obstacles aux exportations vers l'UE pour la filière cacao
Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mardi, 28 octobre 2014

Nigeria: des obstacles aux exportations vers l'UE pour la filière cacao

Les entreprises nigérianes de transformation du cacao déclarent que le coût de l’exportation de leurs produits vers l’Europe a augmenté de 30 % en raison de l’impasse où se trouvent les négociations concernant de nouvelles conditions commerciales avec l’Union européenne. Les exportations nigérianes de beurre et de tourteaux de cacao sont soumises à des taxes dans les ports de l’UE, dont le montant varie de 4,2 à 6,2 % de la valeur des marchandises transportées, et ce sans accord, selon le secrétaire exécutif de l’Association nigériane des transformateurs de cacao interviewé aujourd’hui par téléphone depuis Lagos, la capitale commerciale du Nigéria. Le Nigéria est le seul pays d’Afrique occidentale à n’avoir pas encore signé le protocole de l’Accord de partenariat économique de libre échange entre l’UE et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, a-t-il expliqué. « Le beurre et les tourteaux de cacao d’origine nigériane sont de ce fait moins compétitifs sur le marché international », selon Oladunjoye. « Il s’agit d’une perte directe de revenus pour l’industrie de transformation locale ».

En plus de voir leurs exportations désavantagées par des conditions tarifaires, nombre de ces entreprises sont accablées de dettes, dont le montant global est estimé à environ 40 milliards de naira (241 millions de dollars), empêchant l’obtention de nouvelles lignes de crédit auprès des banques, d’après Akin Olusuyi, directeur général de Ile-Oluji Cocoa Products Ltd. et vice-président de l’Association nigériane des transformateurs de cacao.

Source: bloomberg.com