Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 09 septembre 2016

L’Union douanière à l’épreuve de l’accord avec l’UE

Les Ministres des finances d'Afrique de l'Ouest se sont réunis à Dakar les 15 et 16 août lors de la 18e réunion du Comité conjoint CEDEAO-UEMOA de gestion du tarif extérieur commun. L'objectif de la rencontre était de discuter de deux préoccupations majeures : l'Accord de partenariat régional (APE) et ses implications pour le tarif extérieur commun de la CEDEAO. Signé par l'ensemble des pays de la région sauf la Gambie et le Nigéria, qui craint de voir son industrie naissante affaiblie par la concurrence des produits européens, l'APE tarde à se conclure. Dans le même temps, la Côte d'Ivoire et le Ghana, qui sont favorables au renforcement des échanges avec l'UE, ont mis en place des accords intérimaires avec Bruxelles. Or ces accords intérimaires bilatéraux, qui sont en passe d'être ratifiés, sont en contradiction avec le tarif extérieur commun de la CEDEAO, entré en vigueur le 1er janvier 2015, qui prévoit une harmonisation des tarifs douaniers dans l'ensemble de la région. Face à ce risque de désunion, qui met en péril l'intégration de la région, le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel Alain de Souza, a appelé les Etats concernés à privilégier l'APE régional et a demandé à accélérer l'application du TEC, qui n'est toujours pas effectif dans six pays de la région.

Source: afrique.lepoint.fr