Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Le Sénégal mobilise sa communauté de chercheurs
Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mardi, 04 avril 2017

Le Sénégal mobilise sa communauté de chercheurs

Un atelier d’information s’est tenu le 28 mars à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. L’objectif était d’échanger sur le projet dénommé « Leap Agri » avec la communauté des chercheurs et les partenaires. Les Unions européenne et africaine s’étaient engagées, en novembre 2016, dans un partenariat de co-financement de projets dans le domaine des sciences, des technologies et de l’innovation en portant leur priorité sur trois thèmes : l’agriculture durable, l’alimentation et la nutrition et l’accès aux produits alimentaires. Il en est ressorti la nécessité de créer une synergie autour du projet « Leap Agri » en raison de ses enjeux. Cette initiative a permis de mobiliser 30 partenaires, impliquant des agences de financement et d’autres organisations de 10 pays européens et de huit autres africains, dont le Sénégal. Ce projet, en parfaite cohérence avec les priorités politiques africaines et européennes, a été accepté pour financement, au mois d’août 2016, par l’Union européenne (Ue), à environ 11 millions d’euros. Le Sénégal, à travers le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a marqué son adhésion à cette initiative partenariale entre l’Europe et l’Afrique en s’engageant pour une cotisation de 100 millions de FCfa. Toutefois, a souligné le directeur général de la Recherche, le Pr Amadou Thierno Gaye, cette somme pourrait être augmentée si on arrive à mobiliser les différentes sources de financement. Aussi, l’Ue met un supplément de financement pour chaque euro financé par les partenaires. Cet atelier témoigne de la volonté du Sénégal de se lancer résolument vers le développement de la recherche scientifique, technologique, mais surtout celle-là qui aboutit à l’innovation nécessaire à la création d’emplois et la résolution des problèmes des populations. Pour ce qui est de l’agriculture, « la sécurité alimentaire est un objectif important du Plan Sénégal émergent à côté d’une autre priorité qui est le développement des ressources humaines décisif dans le processus d’émergence », a confié M. Gaye.

Source:Le Soleil