Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Le nouveau fonds africain cible l'agro-industrie dirigée par les femmes
Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 08 juin 2017

Le nouveau fonds africain cible l'agro-industrie dirigée par les femmes

Victus Global Capital et Altree Capital se sont associés pour lancer un fonds de 50 millions de dollars US axé sur les investissements dans les entreprises agroalimentaires dirigées par des femmes en Afrique. Le fonds vise à stimuler l'agriculture africaine grâce à la pratique de l'investissement dits «gender lens», qui met l'accent sur le financement des entreprises appartenant à des femmes, des entreprises ayant des antécédents d'embauche de femmes et celles qui visent à améliorer la vie des femmes à travers Leurs produits et services. Il est initié par Bo Masole et Zee de Gersigny - les fondateurs de Victus Global Capital, une société d'investissement axée sur la transformation de l'agriculture et l'autonomisation des femmes en Afrique - et Jenni Chamberlain, PDG de la spécialiste africaine de l'asset management Altree Capital. Ensemble, les deux entreprises travaillent sur un pipeline de projets, dont une usine de transformation de la tomate en Zambie, une usine de traitement de la viande au Malawi et un projet d'exportation de café en Ethiopie. L'objectif est de faire des investissements individuels entre 250 000 $ US et US $ 10 millions. En parlant à GTR, les initiateurs disent que le fonds vise à aborder un problème commun pour les entreprises dirigées par les femmes, à savoir qu'ils trouvent souvent plus difficile que les hommes d'accéder à la finance. "Dans certains pays, l'agriculture représente 85% de l'emploi. Il s'agit d'une industrie qui emploie préprimente des femmes, est dirigée par des femmes, mais elles ne partagent pas le gain financier », explique Masole, qui est également le fondateur de Victus Global, un cabinet de conseil en sécurité alimentaire. "Il existe de nombreux réseaux qui existent dans le domaine de la finance qui sont vraiment dominés par les hommes", ajoute Gersigny. "Pas intentionnellement, mais ce qui se passe finalement, c'est que les hommes allouent de l'argent à d'autres hommes". Elle souligne les statistiques de la Banque mondiale, selon lesquelles les PME représentent 45% de l'emploi et 33% du PIB sur les marchés émergents, dont un tiers Étant détenu par des femmes. Parmi ceux-ci, 70% sont mal desservis par les institutions financières.

Source: gtrnews