Imprimer

Jeudi, 29 juin 2017

Révolution agricole en cours dans l'OECO

Le secteur de l'agriculture dans les États membres de l'OECO est au bord d'une nouvelle ère dans la production collaborative pour le commerce régional et international. Un groupe complet d'acteurs régionaux de l'agriculture, y compris les ministres, les fabricants, les commerçants, les représentants du Bureau des normes et de la Commission de l'OECO, travaillent ensemble pour assurer le succès de l'initiative. Le groupe de travail virtuel de l'OECS Agri-Export a commencé en juin 2016 et, un an plus tard, a connu de nombreuses réalisations en raison de l'influence et de la portée des acteurs agricoles concernés, associée à la nature technologique de la réunion en ligne en cours, ce qui facilite rapidement L'action et la prise de décision. Les principales réalisations de l'Initiative agro-export à ce jour comprennent: * trois bateaux réfrigérés traversant l'OECO et l'ensemble des Caraïbes avec des produits agricoles et du bétail; Amélioration des normes phytosanitaires; Modification de l'emballage de production des sacs aux boîtes; Création de nouveaux liens d'achats avec Trinité-et-Tobago, la Martinique, les États-Unis et le Canada; La production conjointe pour respecter les quotas d'expédition pour le commerce international; Développement d'une application pour connecter virtuellement les producteurs, les commerçants, les supermarchés et les hôtels; L'identification de cultures de grande valeur pour chaque État membre en vue d'accroître la production dans ces zones pour le commerce régional et international; Et * l'identification des personnes désignées de l'agriculture dans chaque État membre de l'OECO pour assurer la mise en œuvre rapide des projets et les retours en temps opportun. Le commerce régional a été grandement facilité avec le service du MV Sea Rambler, du MVC American Liberty et du Iron Cat, qui exportent une gamme de fruits et légumes du nord comme les îles Vierges britanniques jusqu'à la Trinité-et-Tobago. Ministre de l'agriculture de Saint-Vincent-et-les Grenadines, l'hon. Saboto César, a déclaré que si le commerce régional est une priorité, l'OECS s'efforçant d'abaisser ses factures d'importation de denrées alimentaires, il est également important que les États membres aient l'intention d'être autonomes.

Source: St. Lucia News