Imprimer

Jeudi, 13 juillet 2017

Sahel Capital ferme FAT dans un montant de 65,9 millions de dollars

Sahel Capital, gestionnaire de fonds pour le Fonds pour le financement agricole au Nigeria ("FAFIN"), est heureuse d'annoncer la clôture finale réussie de 65,9 millions de dollars de son premier fonds. Dans le cadre de cette approche, la Banque africaine de développement, le Groupe des CDC et le Dutch Good Growth Fund ont engagé conjointement 31 millions de dollars à FAFIN, rejoignant les coauteurs existants du fonds pour générer une transformation agricole au Nigeria. Dans le cadre de ce cycle, la Banque de développement de KfW a également proposé d'augmenter ses engagements envers la FAFIN d'un montant supplémentaire de 10 millions de dollars, sous réserve des approbations finales, qui, si elles étaient fournies, augmenteraient la taille du fonds à 76 millions de dollars d'ici décembre 2017. FAFIN a été coparrainé par Le gouvernement fédéral du Nigeria (ministère fédéral de l'Agriculture et du Développement rural et le ministère fédéral des Finances), la banque allemande de développement - KfW et l'autorité souveraine de l'investissement souverain («NSIA»), et a été initialement lancé en 2014 avec 32,8 millions de dollars Engagements. Sahel Capital a l'intention d'investir ces fonds au cours des deux prochaines années en soutenant des entreprises durables qui cherchent à révolutionner le paysage agroalimentaire nigérian tout en créant des emplois, en améliorant la productivité et en renforçant les chaînes de valeur prioritaires. En ce qui concerne la fin de FAFIN, Mezuo Nwuneli, associé directeur de Sahel Capital, a déclaré: «Nous sommes particulièrement reconnaissants envers l'immense engagement et le soutien que nous avons reçus de nos investisseurs existants pour faire de FAFIN une réalité. Nous espérons également nous associer à nos investisseurs entrants pour stimuler la croissance catalytique dans le secteur grâce à nos partenariats avec des entreprises agroalimentaires solides. »Depuis le lancement de FAFIN en 2014, Sahel Capital a évalué plus de 100 entreprises et a choisi d'investir dans quatre entreprises indigènes à forte croissance.

Source: Sahel