Imprimer

Jeudi, 13 juillet 2017

La BAfD financera un parc solaire de 32 MW au Tchad

La Banque africaine de développement (BAfD) a déclaré mardi qu'elle financera la construction d'une centrale solaire de 32 MW dans la capitale tchadienne de N'Djamena. Le financement de l'installation a été discuté lors d'une visite la semaine dernière par le vice-président de la BAD au pouvoir, à l'énergie, au changement climatique et à la croissance écologique Amadou Hott au président tchadien Idriss Deby Itno. La BAD a déclaré qu'elle envisageait de soutenir d'autres projets dans le pays, comme son interconnexion électrique avec le Cameroun et la réhabilitation de l'usine actuelle de l'Électricité nationale (SNE). En même temps, la BAD a annoncé un accord de USD-2 milliards (EUR-1,75 milliard d'euros) avec la Banque islamique de développement (ISDB) pour financer des projets dans plusieurs domaines, y compris les énergies renouvelables. Les activités conjointes des institutions porteront également sur l'agriculture et la sécurité alimentaire, les petites et moyennes entreprises (PME) et la santé et l'éducation. La BAfD et l'ISDB contribueront chaque année à 1 milliard de dollars américains au cours des trois prochaines années. L'accord avec IsDB a été signé au siège de la BAD à Abidjan, Côte d'Ivoire. Dans le cadre de cela, les banques utiliseront l'expertise du personnel de chaque pays au niveau des pays. Jeddah, IsDB basée en Arabie Saoudite est un important fournisseur de cofinancement auprès de la BAfD. Les deux ont cofinancé plus de 2,5 milliards de dollars de projets entre 2002 et 2016.

Source: reneweablesnow