Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mercredi, 06 septembre 2017

Bénin reprend ses exportations d'ananas vers l'Europe

Le Bénin reprend ses exportations d'ananas en direction de l'Europe, après avoir adopté la technologie nucléaire pour vérifier la qualité de sa production. Le gouvernement béninois avait suspendu les exportations d'ananas le 15 décembre 2016, après que des contrôles à différents points d'entrée en Europe eurent révélé la présence d'une concentration d'éthéphon supérieure au volume autorisé. L’éthéphon est une substance chimique qui permet de réguler la croissance de certains fruits et légumes. Pour répondre aux exigences de leurs clients européens qui préfèrent des ananas à peau jaune, les producteurs béninois ont dû recourir à cet organophosphoré, autorisé en agriculture. Toutefois, soucieux de donner coûte que coûte cette coloration jaune à leurs fruits, certains agriculteurs en ont abusé. "Il y en avait qui, en saison des pluies, multipliaient délibérément le nombre d'applications du produit, parce qu'ils se disaient qu'il a été lessivé par les précipitations, alors que des procédures rigoureuses doivent être respectées", explique Kinnou Kisito Chabi Sika, directeur général du Laboratoire central de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments (LCSSA). Le défaut d'application des bonnes pratiques agricoles a conduit à la découverte de résidus d’éthéphon dans les ananas exportés. "Le processus n’était pas bien maîtrisé de la plupart des gens qui produisent l’ananas", explique encore Kinnou Kisito Chabi Sika, qui précise qu’en matière d’éthéphon, "la limite permise est 2 ppm (Parties Par Millions) et il y a eu des cas de concentration de 4, voire 5 ppm dans la production". Afin de régler ce problème et d'opérer un contrôle plus rigoureux des ananas produits, le Bénin s'est doté d’une technologie de pointe : la chromatographie en phase liquide couplée à la spectrométrie de masse, en langage technique la LC MS/MS. Cette technologie, qui tire son fonctionnement de principes nucléaires, "utilise des sources radioactives et permet d'effectuer un contrôle au niveau national pour s’assurer que les produits destinés à l’exportation contiennent une dose d’éthéphon inférieure à la limite maximale autorisée", explique encore Kinnou Kisito Chabi Sika.

Source: http://www.scidev.net