Imprimer

Mercredi, 06 septembre 2017

AGRF: la Côte d'Ivoire dresse un bilan de sa recherche agricole

En prélude à l'ouverture du 7ème Forum sur la Révolution verte en Afrique (AGRF), la ministre ivoirienne de l’Enseignement supérieur et de la eecherche scientifique, Ly Ramata Bakayoko, a présidé l'Atelier sur le rôle de la recherche et de l’innovation dans le processus de transformation de l’agriculture africaine, lui permettant de faire le point de la recherche agricole nationale, rapporte aibdjan.net. Au niveau de la coopération bilatérale et multilatérale, la ministre a cité le Fonds compétitif pour l’innovation agricole durable (FCIAD) doté d’une enveloppe de FCFA 5 milliards (€ 7,6 millions), le Partenariat rénové pour la recherche au service du développement (Presed) avec à la clef le financement de 3 projets en lien avec la recherche agronomique pour un montant de FCFA 255 millions (€ 342 000) dans le cadre du programme de désendettement de la France piloté par l'Agence française de développement (AFD), tandis que le deuxième C2D prévoit un financement de FCFA 1,21 milliard (€ 1,8 million) pour développer la recherche agronomique. Quant au Centre national de la recherche agronomique (CNRA), ses innovations ont principalement porté sur les variétés améliorées de cacaoyers, de caféiers, de manioc baptisées "Bocou" et qui donnent 25 à 40 t/ha contre 5 t pour les variétés traditionnelles, a-t-elle précisé, les variétés améliorées de riz de plateaux avec des rendements de 3 à 7 t/ha contre 0,8 à 1 t/ha pour les variétés traditionnelles. Le CNRA a également mis au point des hybrides à rendement élevés de palmier à huile, à reconstituer le schéma de production de semences améliorées de coton, à diffuser du matériel végétal plus productif d’anacardier ou encore à introduit la technique du greffage.

Source: CommodAfrica