Imprimer

Lundi, 25 septembre 2017

Des débouchés commerciaux pour les Fidji

Les Fidji pourraient continuer à obtenir un bon prix pour leur sucre s’ils se concentrent sur le marché Asie-Pacifique après la suppression de l’exemption de droits de douane par l’Union européenne qui prendra fin ce mois-ci, a déclaré Graham Clark, PDG de la Fiji Sugar Corporation. Lors d’une conférence de presse organisée lundi dernier à Lautoka, il a expliqué que si l’accord préférentiel avec l’Union européenne arrivera à son terme ce mois-ci, la nouvelle situation créera en même temps des opportunités sur d’autres marchés. « À ce jour, nous avons vendu 93 096 des 140 000 tonnes de sucre produites cette année, » a-t-il déclaré. Le protocole de l’UE prend fin le 30 septembre et nous entrerons alors dans une nouvelle ère commerciale, pendant laquelle tous nos échanges avec nos clients européens se dérouleront essentiellement selon les conditions commerciales liées au prix mondial du sucre brut. Nous devons donc réfléchir à la façon d’exploiter au mieux cette nouvelle donne et j’envisage pour ma part profiter de l’avantage géographique des Fidji. » M. Clark a souligné que malgré la fin du régime tarifaire préférentiel à la fin du mois, les Fidji pourront toujours vendre du sucre brut sur le marché européen. « Nous ne perdons pas notre accès au marché européen, qui est actuellement régi par l’Accord de partenariat économique conclu entre les Fidji et l’UE. »

Source: Fiji Times