Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Lundi, 09 octobre 2017

Le régime des quotas pour le sucre de l'UE prend fin

Le 30 septembre 2017, le tout dernier régime de quotas agricoles en place pour gérer la production de sucre dans l'Union européenne ont été supprimé, après presque 50 ans d'existence. La décision de mettre fin maintenant aux quotas de sucre avait été convenue entre le Parlement européen et les États membres dans le cadre de la réforme de 2013 de la politique agricole commune (PAC), à l'issue d'un vaste processus de réforme et de restructuration lancé en 2006. Entre 2006 et 2010, le secteur du sucre a subi une profonde restructuration qui a bénéficié d'un financement de 5,4 milliards d'euros. Ainsi, ce secteur a pu se préparer soigneusement pour cette date et la productivité s'est considérablement améliorée au cours des dernières années. La fin du régime des quotas donne aux producteurs la possibilité d'adapter leur production aux opportunités commerciales réelles, notamment en explorant de nouveaux marchés d'exportation. Par ailleurs, elle s'accompagne d'une simplification significative de la gestion de la politique et d'un allègement considérable de la charge administrative qui pèse sur les opérateurs, les producteurs et les commerçants. M. Phil Hogan, commissaire chargé de l'agriculture et du développement rural, a déclaré à ce propos: «La fin du régime des quotas représente un tournant décisif pour le secteur sucrier européen et marque une nouvelle étape importante dans la mise en place d'une politique agricole commune davantage orientée vers le marché. Les producteurs auront désormais la possibilité de développer leurs activités commerciales sur les marchés mondiaux et, avec un soutien adéquat de la Commission européenne (tel que l'observatoire du marché du sucre, qui fournit des informations pertinentes et à jour sur ce marché), ils devraient avoir toutes les chances de réussir. Je suis convaincu que, depuis que la date de fin des quotas de sucre a été arrêtée, le secteur s'est bien positionné pour tirer parti des possibilités offertes par l'abolition de ce régime.»

Source: Commission européenne