Imprimer

Lundi, 16 octobre 2017

L'UE lance son nouveau plan d'investissement extérieur

Après le feu vert du Parlement européen et du Conseil, la Commission européenne entame immédiatement la mise en œuvre de son ambitieux plan d'investissement extérieur destiné à stimuler les investissements dans les pays d'Afrique et du voisinage de l'UE. Le Parlement européen et le Conseil ont approuvé le Fonds européen pour le développement durable (FEDD), qui est la clé de voûte du nouveau plan d'investissement extérieur (PIE) de l'UE. Ce plan favorisera un développement plus inclusif et durable dans les pays d'Afrique et du voisinage européen. Il stimulera l'investissement public et privé, ce qui permettra de venir à bout des obstacles à la croissance dans nos pays partenaires et de lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière. Mme Federica Mogherini, haute représentante et vice-présidente de la Commission, s'est exprimée dans les termes suivants: «Moins de 10 pour cent des investissements directs étrangers en Afrique sont réalisés dans des régions fragiles alors que ce sont elles qui en ont le plus besoin. Nous voulons faire de notre plan d'investissement extérieur le puissant moteur d'une croissance plus inclusive et durable pour créer une énergie verte, donner de nouvelles possibilités aux entrepreneurs, également dans l'Union européenne, aux jeunes et aux femmes pour les rendre autonomes. C'est le plan dont l'Afrique a besoin; il répond aux demandes de nos partenaires africains et exprime tout le potentiel du partenariat européen.» M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement a ajouté: «Notre plan d'investissement extérieur instaure une nouvelle approche pour éradiquer la pauvreté et parvenir à un développement inclusif et durable. En faisant appel notamment au financement privé, notre contribution de 4,1 milliards d'euros mobilisera jusqu'à 44 milliards d'euros d'investissement qui ne seraient pas réalisés autrement. Il revient maintenant à tous les acteurs clés du secteur privé en Europe et dans nos pays partenaires d'unir leurs efforts aux nôtres pour instaurer une croissance durable et créer des emplois décents au bénéfice de tous.»

Source: Commission européenne