Imprimer

Mardi, 31 octobre 2017

Didier Reynders - Abidjan: séminaire droits de l’Homme dans le secteur privé

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a ouvert le mardi 24 octobre à Abidjan, en présence de SAR la Princesse Astrid, un séminaire consacré aux droits de l’Homme dans le secteur privé. Ce séminaire était plus particulièrement axé sur la prévention et l’abolition du travail des enfants dans la chaîne d’approvisionnement du cacao, le principal produit d’exportation de la Côte d’Ivoire. L’intervention du Ministre Reynders a été suivie de discours, de témoignages et d’un débat réunissant tous les acteurs concernés. Le séminaire accueillait des représentants de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), de l’UNICEF, du Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale, des coopératives ivoiriennes de planteurs, de négociants de cacao et des grands acteurs de l’industrie du chocolat. La Première Dame de la République de Côte d’Ivoire Dominique Ouattara, très engagée en matière de droits des enfants et de lutte contre le travail des enfants, est également intervenue au cours du séminaire. Le nombre d’enfants qui travaillent en Afrique a baissé d’un tiers depuis 2000. Le chiffre reste cependant très élevé et tourne actuellement encore autour de 152 millions d’enfants victimes du travail des enfants dans le monde d’après l’OIT, dont 72,1 millions en Afrique. La plupart des industriels du chocolat, dont beaucoup sont présents en Belgique, ont relevé le défi de ne plus produire que du chocolat durable à l’horizon 2020. Le gouvernement belge souhaite vivement coopérer avec des pays comme la Côte d’Ivoire pour encourager les entreprises à respecter les standards internationaux en matière de droits de l’Homme. Il est important que le renforcement de nos liens économiques aillent de pair avec une qualité de vie meilleure pour nos citoyens, avec une attention particulière pour les plus vulnérables d’entre eux. La Belgique a marqué son engagement en matière de droits de l’Homme dans le secteur privé dans un Plan d’Action National « Entreprises et droits de l’Homme ». Adopté en juillet 2017, ce plan d’action sera bientôt présenté officiellement.

Source: diplomatie.belgium.be