Imprimer

Mardi, 14 novembre 2017

Caraïbes: secteur privé haïtien exige des modifications dans les APE

Le secteur privé haïtien ne s'oppose pas aux Accords de partenariat économique (APE) mais exige des modifications dans la liste d’exclusion, et dans l’exposé des motifs à présenter pour la ratification. Il souhaite aussi que certaines dates soient reconsidérées. Frantz Bernard Craan, coordonnateur du Forum économique du secteur privé, qui s’exprimait mercredi soir à l’hôtel Mariott, indexe le fait que selon les termes de ces accords les produits dominicains peuvent librement entrer en Haïti. Le patron du secteur privé rappelle qu’Haïti avait négocié en 2008-2009 une liste d’exclusions, qui mettait un certain nombre de produits de côté afin de protéger des secteurs de l’économie, en particulier l’agriculture. Maintenant, précise-t-il, cette liste d’exclusions qui était valable en 2009 doit être modifiée. Neuf années après, des évolutions sont constatées. « Des pans de l’économie méritent protection comme le ciment par exemple », a-t-il fait remarquer en précisant que la Cimenterie nationale peut produire suffisamment de ciment pour les besoins du pays. M. Craan poursuit ses illustrations en rappelant qu'Haïti importe du ciment de plusieurs pays dont le Mexique, la Colombie, mais les importateurs paient des droits de douane. Suivant les clauses des APE, les importateurs qui achètent du ciment de la République dominicaine ne paieraient plus de droits de douane. Aussi réclame-t-il des concernés que le ciment soit à présent ajouté à la liste d’exclusions.

Source: www.lenouvelliste.com