Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri
L'UE accélère son soutien au Zimbabwe dans sa transition

Imprimer

Mercredi, 11 avril 2018

L'UE accélère son soutien au Zimbabwe dans sa transition

En déplacement au Zimbabwe, M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, rencontre le président, M. Emmerson Mnangagwa, et se rend sur le site de projets financés par l'UE. De nouveaux programmes d'aide, financés par l'UE à hauteur de 23 millions d'euros, seront lancés pour améliorer l'accès de la population aux services de santé ainsi que les moyens de subsistance. Cette visite se déroule avant les élections qui devraient avoir lieu au Zimbabwe à la mi-2018. À cette occasion, le commissaire Mimica a déclaré ce qui suit: «Je suis ici pour montrer à la population et aux autorités zimbabwéennes que l'UE est prête à accélérer son soutien à la transition vers la démocratie et la prospérité. Je suis également heureux de lancer de nouveaux programmes d'aide de l'UE dans les domaines de la santé et de la création d'emplois, pour un montant total de 23 millions d'euros. Alors que le Zimbabwe ouvre un nouveau chapitre de son histoire, nous comptons sur les autorités pour saisir cette occasion unique et relever les défis politiques et économiques auxquels le pays est confronté.» La majeure partie de l'aide financière annoncée ce jour (20,6 millions d'euros) sera consacrée à garantir un accès équitable à des services de santé de qualité pour les femmes et les enfants. L'objectif est notamment de réduire la mortalité maternelle, de faire baisser de moitié les retards de croissance et de faire reculer la mortalité des enfants de moins de cinq ans. L'aide visera aussi à lutter contre le VIH et le SIDA, le paludisme et d'autres maladies très répandues. Des efforts seront en outre déployés pour améliorer l'accès des femmes à la santé génésique et sexuelle et aux droits connexes. Les fonds contribueront à l'action des agences des Nations unies, de l'UNICEF et de la FNUAP, par l'intermédiaire du Fonds multidonateurs de développement de la santé.

Source: europa.eu