Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Environnement: L'Afrique, 1ère victime du dérèglement climatique
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 31 août 2018

Environnement: L'Afrique, 1ère victime du dérèglement climatique

Le continent noir subit une série de catastrophes : longues sécheresses; vagues de chaleur fréquentes; désertification rampante; tempêtes dévastatrices; perturbation des précipitations; montées des océans, selon un article de l'Agence Ecofin. Le continent africain, qui contribue pour moins de 4 % aux émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES), paiera l’addition des pays industrialisés. Les cent quatre vingt-quinze Etats présents à la conférence sur le climat (COP21) de Paris s'étaient accordés pour maintenir le réchauffement climatique sous 2°C d’ici à 2100. A Bonn, en novembre 2017, le Programme des Nations unies pour l'environnement a estimé qu'il faudrait maintenir le réchauffement en dessous de 2°C. Cependant, même si les Etats respectent leurs engagements pris à Paris, le mercure devrait grimper de plus de 3 °C à « l’horizon 2071-2100 », selon un rapport. Sur le plan économique, très récemment, l'organisation humanitaire Dara a estimé que le réchauffement climatique pourrait faire baisser de 3,2% le PIB mondial d’ici à 2030 si rien n'est fait pour dé-carboniser l'économie à l’échelle planétaire. Les effets du réchauffement seront géographiquement inégaux. L'idée selon laquelle l'Afrique est l’une des régions du monde qui sera la plus durement touchée par les conséquences économiques du changement climatique fait consensus. A en croire le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, le dérèglement du climat pourrait induire une baisse du PIB de l'Afrique de l’ordre de 2 à 4 % d’ici 2040 et entre 10 à 25 % d’ici à 2100. Les secteurs les plus vulnérables sont l'agriculture et les industries extractives. L'Afrique compte sept des dix pays les plus menacés au monde par le réchauffement (Sierra Leone, Soudan du Sud, Tchad, Nigeria, Centrafrique, Érythrée et Éthiopie).

Source: Agence Ecofin