Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
À New York, Emmanuel Macron s'adresse à l'Afrique

Imprimer

Vendredi, 28 septembre 2018

À New York, Emmanuel Macron s'adresse à l'Afrique

Emmanuel Macron n’est pas arrivé seul sur scène et ce n’est pas un hasard. Sous une salve d’applaudissements, le président français s’est avancé mercredi 26 septembre main dans la main avec DJ Switch, une Ghanéenne d’à peine 10 ans et déjà une célébrité sur le continent africain, sur le podium du Goalkeepers 2018, organisé par la Fondation Bill et Melinda Gates (partenaire du Monde Afrique) à New York en marge de la 73e Assemblée générale des Nations unies. Un symbole fort alors que l’événement, qui vise à attirer l’attention sur les progrès des Objectifs de développement durables (ODD) adoptés en 2015 par l’Organisation des Nations unies (ONU) pour éradiquer la pauvreté et les inégalités d’ici à 2030, est placé cette année sous le thème de la jeunesse. « Il n’y a jamais eu autant de jeunes dans l’histoire du monde : 1,8 milliard de la population mondiale a moins de 30 ans et la plus grande majorité de cette jeunesse est africaine », a insisté le chef de l’Etat français face au couple de philanthropes milliardaires Bill et Melinda Gates et à une assistance fournie composée d’acteurs du développement, militants, représentants d’organisations non gouvernementales et personnalités politiques, venus de plus de cinquante pays. L’air détendu, dans une ambiance plus festive que la veille à la tribune des Nations unies, Emmanuel Macron a réitéré son appel à « choisir la voie du multilatéralisme » et plaidé pour toujours plus d’investissements en faveur du développement, particulièrement en Afrique. « Si nous nous contentons seulement de faire des discours chaque année, nous n’avancerons jamais (…). Il faut investir : c’est bon pour la planète, mais c’est bon pour vous aussi », a-t-il martelé. Invité star de cette deuxième édition des Goalkeepers, ou « gardiens des objectifs », le président français a rappelé les trois piliers nécessaires pour lutter contre la pauvreté dans le monde : l’éducation, la santé et le changement climatique. « Nous sommes à la traîne concernant les objectifs fixés par l’accord de Paris. Et les premières conséquences de tout ce changement climatique sont déjà là », a-t-il averti.

Source: lemonde.fr