Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
UE: La Jamaïque veut plus d'exportations de produits à valeur ajoutée
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 12 octobre 2018

UE: La Jamaïque veut plus d'exportations de produits à valeur ajoutée

Selon la présidente de la Jamaica Promotions Corporation (JAMPRO), Diane Edwards, il faut augmenter le nombre d’exportations de produits à valeur ajoutée vers l’Union européenne (UE) afin de juguler le déclin du commerce au sein de la région. « Nous devons nous diversifier et nous éloigner de marchandises de base tels que la banane et le sucre pour nous tourner vers des produits à valeur ajoutée. Par exemple, le café peut devenir un produit à valeur ajoutée. Nous disposons de nombreux produits alimentaires qui peuvent être transformés de manière unique et intéressante », a déclaré Ewards lors d’un atelier sur l’accord de partenariat économique (APE) CARIFORUM-UE, organisé au Knutsford Court Hotel de New Kingston le 2 octobre dernier. En vigueur depuis le 29 décembre 2008, l’APE donne un accès libre de taxes et de quotas aux marchés pour tous les produits des pays du CARIFORUM, à l’exception des armes. Depuis la signature de l’APE CARIFORUM-UE le 15 octobre 2008, le commerce jamaïcain avec l’UE a décliné de 67 %. Diane Edwards recommande la valorisation des produits locaux comme « authentiquement jamaïcains » en vue de leur commercialisation en Europe. « La musique jamaïcaine a aussi un énorme potentiel, que nous n’avons jamais exploré pour promouvoir les produits jamaïcains. On compte environ 20 à 30 festivals de musique en Europe. Il nous faut un programme afin de positionner la cuisine, la musique et le style de vie jamaïcains en vue de vendre nos produits », a-t-elle ajouté. La présidente du JAMPRO a ajouté qu’il est prévu de positionner la Jamaïque dans le top 10 de Doing Business. Nous travaillons actuellement très dur avec la Banque mondiale sur un programme spécifique en plusieurs étapes qui nous permettra d’atteindre le top 10 », a-t-elle expliqué. Le processus consistera en partie à « faciliter les permis et les approbations, ce qui est absolument essentiel », a-t-elle conclu.

Source: jamaicaobserver.com