Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Les ministres veulent améliorer le pouvoir de négociation des agriculteurs
Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Dimanche, 31 janvier 2010

Les ministres veulent améliorer le pouvoir de négociation des agriculteurs

Les 27 ministres européens de l'agriculture ont convenu le 18 janvier de soutenir des mesures visant à garantir à tous les acteurs de la chaîne d'approvisionnement alimentaire et en particulier aux agriculteurs, une rémunération équitable pour leur travail. Les ministres européens de l'agriculture se sont réunis pour discuter de propositions de la Commission visant à améliorer le fonctionnement de la chaîne d'approvisionnement alimentaire en Europe, le but étant d'améliorer les relations commerciales entre les producteurs et les consommateurs. La ministre espagnole des affaires rurales, Elena Espinosa, qui présidait la réunion ministérielle, a déclaré que les discussions portaient sur une plus grande transparence des prix et du marché, la lutte contre les pratiques commerciales déloyales, les relations contractuelles, la coopération intersectorielle entre les organisations professionnelles, et la position concurrentielle générale du secteur alimentaire européen au niveau international. Elle a déclaré que tous les ministres ont salué l'initiative de la Commission, qui présente des mesures destinées à garantir le bon fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement alimentaire. Elle a exprimé l'espoir de voir les mesures européennes entrer en vigueur «le plus rapidement possible». En outre, de nombreuses délégations ont insisté sur la nécessité de nouvelles mesures visant à assurer une «répartition équitable de la valeur ajoutée tout au long de la chaîne d'approvisionnement alimentaire», en soulignant la nécessité de veiller à ce que «chaque maillon de la chaîne bénéficie d'une rémunération équitable» pour le travail qu’il réalise dans le processus, a déclaré la présidente du conseil espagnol à la presse.

Source: Euractiv