Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Les défis qui attendent le nouveau Commissaire européen au développement
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 19 février 2010

Les défis qui attendent le nouveau Commissaire européen au développement

Dans les défis qui l'attendent, l'Europe doit apporter deux grandes contributions: lancer une réflexion sur la politique de développement et améliorer la distribution de l'aide au développement.
La politique en matière de développement est un élément essentiel de la vision de l'Union européenne en 2020 présentée par le président Barroso. Si l'on considère la place future de l'Europe dans le monde, les questions posées actuellement en matière de développement — relance économique, changement climatique, immigration, sécurité alimentaire, réalisation des objectifs du millénaire pour le développement — donnent à l'Union européenne l'occasion de promouvoir la gouvernance mondiale. S'appuyant sur son savoir-faire en matière de développement, la Commission a d'ores et déjà entrepris de renforcer les liens entre la politique de développement, le monde scientifique, les pouvoirs publics nationaux et la société civile. L'Union est le premier pourvoyeur d'aide au monde: elle assure en effet quelque 60 % du total de l'aide au développement fournie à l'Asie, au Pacifique, au Moyen Orient, à l'Afrique, aux Caraïbes et à l'Amérique latine (49 milliards d'euros en 2008, soit 100 euros par citoyen européen).
En prévoyant mieux les besoins et en répartissant les tâches de façon optimale — les deux grands principes d'une distribution efficace de l'aide —, l'Union pourrait réduire la charge imposée aux pays bénéficiaires et dégager des ressources de l'ordre de 3 à 6 milliards d'euros par an (voir l' étude de 2009 sur l'efficacité de l'aide  ). Aider les pays en développement à sortir de la récession et à renforcer leur économie constituera la grande priorité du nouveau Commissaire au développement. En période de crise économique, il est difficile de continuer à financer le développement , mais ce soutien est vital pour les pays pauvres, qui sont touchés encore plus durement que les pays industrialisés.

Source: Commission européenne