Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
La naissance du service diplomatique de l'UE est proche
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mardi, 22 juin 2010

La naissance du service diplomatique de l'UE est proche

Après des mois d'atermoiements, la création du nouveau service diplomatique de l'Union européenne a considérablement progressé lundi, ouvrant la voie à sa mise en place opérationnelle en automne.
Le nouveau service diplomatique emploiera plusieurs milliers de diplomates, mais il sera basé sur le réseau de bureaux de la Commission européenne dans le monde entier. Ce qui en soi provoque des tensions, le personnel de la Commission tentant dit-on de s'accrocher à des postes politiques clés dans les délégations individuelles à l'approche de l'arrivée prévue de fonctionnaires des ministères des affaires étrangères nationaux. Ceux-ci pourraient avoir plus d’expérience politique que leurs homologues de la Commission, dont l’expertise consiste à débourser des milliards d'euros de l'aide au développement de l'UE. La sortie de l'impasse est intervenue après qu'un accord politique ait été conclu entre les différentes institutions du bloc, en particulier le Parlement européen, qui avait bloqué les initiatives visant à mettre en place le nouveau service. La création du nouveau corps diplomatique a été rendue possible par le traité de Lisbonne du bloc des 27 pays, qui est entré en vigueur à la fin de l'année dernière et visait à conférer à l'Union européenne un rôle plus puissant dans le monde. Mais la création du Service européen pour l'action extérieure a progressé très lentement jusqu'à ce que les négociations à Madrid sortent de l’impasse lundi. Le processus a clairement montré à quel point les guerres de territoire institutionnelles et les divergences entre ses États membres continuent à miner l'efficacité et la cohésion de l'Union européenne. La création du nouveau service a présenté des difficultés considérables et a été l'un des principaux obstacles auxquels s'est heurtée Catherine Ashton, la responsable de la politique extérieure du bloc, qui tentait d’utiliser son rôle pour présenter une position européenne plus unifiée sur la scène internationale. Mme Ashton a dû commencer par trouver un équilibre entre les intérêts divergents du Conseil européen, où les gouvernements nationaux se réunissent, et de la Commission européenne, l'exécutif du bloc, qui contrôle les dépenses européennes dans des domaines tels que l'aide au développement. Elle a ensuite eu des difficultés à rassurer le Parlement européen, qui lui aussi bénéficie de pouvoirs plus étendus en vertu du traité de Lisbonne dans le but de donner davantage de responsabilité démocratique aux modes de fonctionnement de l'Union européenne.

Source: The New York Times