Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Du solaire saharien importé en Europe d'ici cinq ans
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 24 juin 2010

Du solaire saharien importé en Europe d'ici cinq ans

L'Europe importera son électricité solaire depuis l'Afrique du Nord pour la première fois d'ici les cinq prochaines années, a déclaré lors d'un entretien dimanche le commissaire à l'Energie Günther Oettinger.
L'UE soutient les projets visant à transformer la lumière solaire du désert du Sahara en électricité pour l'Europe, grosse consommatrice d'énergie, qui espère que ce programme lui permettra de respecter son objectif de tirer 20 % de son énergie de sources renouvelables en 2020. Je pense que certains modèles qui vont débuter dans les cinq prochaines années vont produire des centaines de mégawatts pour le marché européen, a déclaré à Reuters M. Oettinger après une rencontre avec les ministres de l'énergie d'Algérie, du Maroc et de Tunisie. Il a affirmé que ces volumes initiaux seront tirés de petits projets pilotes, mais que le volume d'électricité s'élèverait à des milliers de mégawatts dès que davantage de projets seraient mis en place, notamment le programme solaire Desertec d'une valeur de 400 milliards d'euros.
Desertec, dans son ensemble, est une vision pour les 20 à 40 ans à venir avec des investissements de milliers de milliards d'euros, a déclaré M. Oettinger. Intégrer un pourcentage plus important de renouvelables, de solaire et d'éolien demande du temps. L'UE soutient la construction de nouvelles connexions électriques, connues sous le nom d'interconnecteurs, sous la Mer Méditerranée pour transporter l'énergie renouvelable depuis l'Afrique du Nord. Certains groupes environnementaux ont averti que ces câbles pourraient être utilisés pour importer de l'électricité non renouvelable issue du charbon et des centrales à gaz d'Afrique du Nord.

Source: Euractiv