Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Diminution de l’aide dépensée au rapatriement des réfugiés
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 24 juin 2010

Diminution de l’aide dépensée au rapatriement des réfugiés

« Charité bien ordonnée commence par soi-même » affirme la veille maxime, et lorsqu’il s’agit de l’aide au tiers monde, l’Europe adhère totalement à cette devise.  Alors que la crise plombe les budgets nationaux, les fonds des Etats membres de l’UE consacrés au développement diminuent et sont de plus en plus utilisés en guise de canaux d’argent public aux entreprises nationales et de promotion des intérêts nationaux acquis plutôt que pour réduire la pauvreté dans les pays les plus pauvres. Certains états considèrent même le coût du rapatriement des réfugiés dans leur pays d’origine comme une « aide au développement ». "L’UE devient très opportuniste en termes d’aide. La définition de l’aide change" affirme Hussaini Abdo, directeur national d’Action Aid au Nigéria, un groupe de développement établi au Royaume-Uni. "Au lieu d’être consacrées à l’allègement de la dette, les dépenses peuvent aller au rapatriement des migrants." "Il est même question de compter les envois de fonds – l’argent envoyé chez eux par les immigrants. On prend les fruits du travail des migrants et on appelle cela de l’aide." Selon un rapport annuel de Concord, une alliance des principales ONG de développement et organisations caritatives européennes, publié le 10 juin, pour 2009 l’aide au développement de l’UE s’est élevée à 49 milliards €, soit un milliard de moins qu’en 2008.


Source: euobserver.com