Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Comment limiter l’augmentation des températures à moins de 2°C ?
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 02 décembre 2010

Comment limiter l’augmentation des températures à moins de 2°C ?

En marge du sommet climatique de l’ONU organisé à Cancún (Mexique), l’UE a présenté un nouveau document scientifique de référence. Ce document révèle que les engagements de l’accord de Copenhague ne suffiront pas à limiter l’échauffement planétaire à 2°C.

L’objectif de l’accord de Copenhague est de limiter le réchauffement climatique global à un maximum de 2°C afin d’éviter une « interférence humaine dangereuse » avec le système climatique. Cet accord invite également les Parties à présenter leurs engagements en matière de réduction des émissions d’ici à 2020 afin de réaliser cet objectif de 2°C.

Le rapport « Perspectives scientifiques après Copenhague » aborde un certain nombre d’aspects scientifiques et techniques importants des efforts internationaux nécessaires pour réaliser cet objectif de 2°C. Il évalue également les engagements que les différents pays ont pris à Copenhague en vue de réduire leurs émissions totales.

Conditions pour l’objectif de 2°C
Une équipe de scientifiques européens a évalué les études les plus pertinentes, dont le quatrième rapport d’évaluation du GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat), et ont défini trois conditions à respecter pour avoir de bonnes chances de réaliser l’objectif de 2°C :

•Nous devons atteindre un plafond des émissions mondiales vers 2015. Plus nous atteindrons ce plafond tard, plus il faudra réduire les émissions au cours des décennies suivantes. Cela pourrait bien ne plus être possible, et le coût des mesures de réduction sera encore plus élevé.
•D’ici 2050, il faudra réduire les émissions de 50-70% par rapport aux émissions de 1990. D’autres réductions d’émissions resteront indispensables même après 2050.
•La réduction des émissions de gaz à effet de serre à durée de vie longue tels que le CO2 est essentielle, mais la réduction des émissions de GES à durée de vie courte (aérosols lourds, ozone troposphérique, trainées de condensation provoquées par les avions) pourrait aussi apporter une contribution importante.

Source: Présidence belge de l'UE