Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Les exportations de bananes vers l'UE restent une question épineuse
Août 2019
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 10 février 2011

Les exportations de bananes vers l'UE restent une question épineuse

L'approbation par le Parlement de l'Union européenne (UE) d'une diminution des tarifs d'importation du bloc sur les bananes d'Amérique latine a été mal accueillie dans la plupart des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Étant donné les coûts de production des bananes destinées à l'exportation que ces anciennes colonies européennes doivent supporter, celles-ci sont tout simplement incapables de concurrencer les grandes entreprises américaines telles que Dole, Del Monte et Chiquita, qui sont les bénéficiaires de cet accord et sont mieux équipées puisqu'elles disposent de la technologie nécessaire à une production efficace. Pour l'essentiel, la diminution tarifaire signifie des bananes moins chères pour les Européens et des bénéfices plus élevés pour les entreprises américaines et les pays d'Amérique latine qui se sont battus pendant 16 ans pour accéder au plus grand marché de bananes au monde, estimé à plus de 6 milliards US$. […] Bien que l'accord garantisse toujours aux pays ACP un accès libre de droits à l'UE, il ne fait aucun doute qu'il aura un impact sévère sur les États ACP. Ce point a été mis en exergue dans une étude effectuée en 2009 par le Centre international pour le commerce et le développement durable, établi à Genève, qui prévoit que les importations de bananes des pays ACP diminueront de 14 pour cent et leur coûteront 40 millions US$ par an, alors que les importations d'autres pays augmenteront de 17 pour cent. L'étude a précisé que le prix des bananes en Europe diminuerait de 12 pour cent. L'UE, qui comprend de toute évidence le problème, a convenu de fournir aux principaux pays ACP exportateurs de bananes, 200 millions d’euros pendant la période 2010 - 2014 pour les aider à s'adapter au changement. Mais les législateurs de l'UE, nous a-t-on dit, veulent que ces fonds soient majorés et étendus à 2020 pour permettre aux ACP de diversifier leurs économies. Nous supposons que les pays ACP apprécient le geste. Mais étant donné le nombre de pays qui se partageront cette aide, nous ne pensons pas que cela leur servira à grand-chose. Nous espérons que les ACP, et en particulier la CARICOM, mettront à profit cette expérience pour se prémunir à l'avenir contre des accords commerciaux préférentiels.

Source: Jamaica Observer