Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Les Pays-Bas encouragent les pays du Sud à aider leurs ressortissants
Août 2019
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mercredi, 22 juin 2011

Les Pays-Bas encouragent les pays du Sud à aider leurs ressortissants

Les Pays-Bas veilleront davantage à ce que les gouvernements des pays en développement  aident leurs ressortissants à rentrer au pays. Il s'agit d'étrangers qui ne sont pas autorisés à rester aux Pays-Bas à la suite d'une demande d'asile rejetée ou après un séjour illégal. C’est ce qu’a décidé le conseil des ministres suite à une proposition du secrétaire d'État Knapen (développement) et du ministre Leers (immigration et asile). Les Pays-Bas ont réservé 9 millions d'euros par an pour aider les pays en développement dans les questions de migration et de développement. Si un pays en développement refuse de coopérer, cela peut avoir des conséquences sur la coopération bilatérale et les relations de développement avec le gouvernement. Le gouvernement veut aider les anciens demandeurs d'asile qui retournent volontairement dans leur pays à se construire une nouvelle vie. Ce qui peut se faire par une attribution d'argent, mais aussi par une formation ou une aide à la recherche d’un emploi. Les Pays-Bas et d'autres pays européens veulent œuvrer à la création d’infrastructures d'accueil adéquates dans les pays d'origine et au repérage efficace des familles des migrants mineurs. Les demandeurs d'asile qui ne rentrent pas volontairement dans leur pays peuvent être contraints de partir. Il est important que les pays d'origine apportent leur soutien en délivrant des documents de voyage temporaires. Dans le contexte européen, les Pays-Bas veulent lutter contre l'immigration illégale et encourager le retour en toute sécurité des migrants dans leur propre région. Pendant la période 2011-2013, Bruxelles a consacré 179 millions d'euros à la migration et au développement dans les pays en développement. Les Pays-Bas demanderont qu'après 2013, des fonds restent disponibles pour aider les pays en développement dans le cadre du retour des migrants.

Source: Ministère néerlandais des affaires étrangères

Tags: