Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Possibilités de pêche pour 2013
Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 08 juin 2012

Possibilités de pêche pour 2013

Dans un document de consultation récemment adopté, la Commission européenne expose ses intentions quant à la fixation des possibilités de pêche pour 2013.Par ce document, la Commission sollicite, comme chaque année, le point de vue des États membres et des parties prenantes sur la fixation des totaux admissibles des captures (TAC), des quotas et de l’effort de pêche (jours en mer) pour l’année suivante. Le document montre que les efforts déployés par la Commission pour supprimer progressivement la surpêche commencent à porter leurs fruits. On compte désormais dans les mers européennes 20 stocks de poissons dont on sait qu’ils ne sont pas surexploités, contre seulement 5 en 2009. Grâce à la réduction des TAC opérée au cours des dernières années, il a même été possible d’augmenter certains TAC en 2012, ce qui pourrait rapporter au moins 135 millions € de revenus supplémentaires au secteur de la pêche.
Mme Maria Damanaki, commissaire européenne chargée des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce propos: «Nous constatons actuellement des progrès vers la fin de la surexploitation des ressources, mais nous devons franchir le pas et adopter la réforme de la PCP si nous voulons maintenir ces améliorations sur le long terme.»
La Commission estime que, pour les stocks couverts par les plans de gestion à long terme, les TAC et les niveaux de l’effort de pêche devraient être fixés conformément aux plans en vigueur (c’est une exigence légale). Pour les autres stocks de poissons, qui ne sont pas couverts par ces plans, les TAC devraient être fondés sur les avis scientifiques, avec pour objectif d’éliminer progressivement la surpêche d’ici à 2015, ou plus tôt, si cela est possible. En l’absence d’avis, le principe de précaution doit être appliqué.

Source: Commission européenne