Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Les exportations caribéennes: en baisse sous l’accord européen
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mardi, 20 novembre 2012

Les exportations caribéennes: en baisse sous l’accord européen

Les exportations de la Caricom vers l’UE ont chuté, la Jamaïque étant le pays qui s’est le plus éloigné du marché européen depuis qu’elle y a obtenu il y a cinq ans un accès en franchise de droits et hors quota, déclarent les experts en commerce.
« Pendant des années, nous avons eu accès aux marchés et les données nous indiquent que les dispositions de cet accès n’ont pas mené à une croissance durable suffisante de nos entreprises », a affirmé Lincoln Price, agent de liaison pour le secteur privé auprès du Bureau des négociations commerciales du Secrétariat de la Caricom, dont les paroles ont été reprises par le Jamaica Observer.
Lincoln Price a ajouté que la Caricom ne produisait pas assez de produits à valeur ajoutée, nécessaires à la compétitivité de l’exportation : « Nous sommes fondamentalement impliqués dans une approche compétitrice basée sur les matières premières et ce n’est pas nécessairement notre créativité qui nous permet de faire concurrence ; nos économies sont compétitives grâce à nos richesses naturelles, à savoir l’or, la bauxite, les réserves forestières, le pétrole et le gaz naturel. »
David Gomez, directeur des affaires commerciales et de l’exportation à l’Agence caribéenne de développement des exportations, a suggéré que les entreprises devraient plus s’intéresser à des domaines dans lesquels une certaine région est plus compétitive, comme les industries de la création et des services : « On dirait qu’on se borne, du point de vue du secteur privé, à vouloir atteindre les mêmes résultats que nos pays ont obtenus lorsque les moteurs du développement économique étaient déterminés sur la base d’un accès préférentiel aux marchés – les modèles commerciaux n’ont pas changé », explique David Gomez.
Malgré la lente percée du marché caribéen en Europe, certains connaissent néanmoins le succès. Baron Food Limited, un producteur de sauces et de condiments, achemine chaque année par bateau plus de 250 000 cartons vers l’Europe et s’est fortement développé grâce à l’APE. Le directeur de Baron Food Limited, Chris Persad, a déclaré que l’APE offrait des possibilités aux sociétés caribéennes, peu importe si elles étaient précédemment présentes ou non sur le marché européen. « Nous sommes maintenant présents à Londres. L’APE nous permet d’ouvrir une usine en Angleterre et d’être compétitifs à l’échelle locale, étant donné que le marché est ouvert à la fois à la main-d’œuvre qualifiée et aux biens d’équipement à fournir et à investir », a déclaré Chris Persad.
En décembre 2007, les pays du Cariforum (la Caricom et la République dominicaine) ont négocié avec l’Union européenne (UE) un Accord de Partenariat Economique (APE), qui a libéralisé les marchés européens en matière d’exportations de biens et de services de la région et qui a remplacé l’accord commercial préférentiel qui a régi pendant plusieurs décennies les affaires entre la Caricom et l’UE. L’APE est une convention réciproque – le Cariforum a 25 ans pour libéraliser complètement ses marchés vis-à-vis de l’UE.

Source: Jamaica Observer