Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
UE: étiquetage plus clair concernant l’origine des aliments

Imprimer

Mercredi, 30 janvier 2013

UE: étiquetage plus clair concernant l’origine des aliments

Selon une enquête  du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC), le pays d’origine des produits est un critère clé pour les consommateurs de l’UE lorsqu’ils achètent des denrées alimentaires.
Dans une nouvelle étude réalisée par des membres du BEUC, 70 % des participants ont déclaré que l’origine constitue un facteur important lorsqu’ils achètent des produits alimentaires. L’enquête a également révélé qu’une vaste majorité des consommateurs souhaitent connaître le pays spécifique d’où proviennent les aliments. « La plupart des consommateurs s’intéressent à l’origine car ils l’associent à la qualité et à la sécurité de la nourriture, » a expliqué Camille Perrin, responsable de la politique en matière de denrées alimentaires au BEUC, en ajoutant que la majorité des participants avaient également indiqué vouloir soutenir l’agriculture, l’économie et les entreprises au niveau local.
Selon la plupart des consommateurs, la viande reste un produit dont ils désirent connaître l’origine. En outre, ils aimeraient également connaître le pays d’origine des fruits et légumes, du poisson, du lait et des produits laitiers, pour lesquels 70 à 90 % des consommateurs souhaitent voir un étiquetage concernant l’origine.
Au sein de l’UE, l’origine doit toujours être indiquée pour l’huile d’olive, le poisson (sauf s’il est en conserve ou préparé), le bœuf, la volaille fraîche ou surgelée d’origine non européenne, le vin, la majorité des fruits et des légumes, le miel et les œufs. Pour tous les autres aliments, l’étiquetage de l’origine est uniquement facultatif. La nouvelle législation européenne relative à l’étiquetage des denrées alimentaires qui entrera en vigueur à partir de décembre 2014 concernera l’origine de la viande fraîche porcine, ovine, caprine et de volaille;
Le BEUC conseille de rendre obligatoire l’étiquetage de l’origine pour toutes les viandes, le lait, les produits non traités, les aliments composé d’un seul ingrédient comme la farine et le sucre, et les ingrédients qui représentent plus de 50 % d’un produit alimentaire.


Source : Euractiv, Commission européenne