Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
UE : associer l’éradication de la pauvreté au développement durable
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mercredi, 27 février 2013

UE : associer l’éradication de la pauvreté au développement durable

Les deux défis de l’éradication de la pauvreté et de la garantie du développement durable sont associés dans la communication « Une vie décente pour tous : éradiquer la pauvreté et offrir au monde un avenir durable », présentée ce mercredi 27 février par la Commission européenne. Telle est la position commune de l’UE après le suivi de Rio+20 et des objectifs du Millénaire pour le développement des Nations unies.
Cette Communication propose une approche commune pour l’engagement de l’UE lors des processus et des événements internationaux à venir relatifs à l’éradication de la pauvreté et au développement durable.
En outre, elle appelle de ses vœux la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement, ainsi que la convergence la plus prompte possible des engagements pris lors de la conférence Rio+20 en juin 2012 et leur intégration dans un cadre unique après 2015.
La proposition de la Commission sera abordée lors de la réunion du Conseil «Affaires étrangères » en mai et du Conseil « Environnement » en juin. La position commune de l’Europe sera adoptée en septembre prochain à New York, où les Nations unies reverront de manière approfondie la progression vers les OMD et entameront la planification d’un cadre de développement global après 2015.
Selon la communication, ce cadre pourrait englober : le développement humain de base (sur la base des OMD existants actualisés et en reflétant également des sujets tels que la protection sociale), les moteurs de la croissance et du développement durable et inclusive pour garantir la transformation structurelle de l’économie, la création de capacités productives et d’emplois et la transition vers une économie verte inclusive capable de résoudre les enjeux climatiques, ainsi que la gestion durable des ressources naturelles. Elle prévoit également que la justice, l’égalité et l’équité, ainsi que l’émancipation des femmes et l’égalité entre les hommes et les femmes, devraient être abordés.
Lors de la conférence Rio+20 en 2012, la communauté internationale a accepté d’entreprendre des actions en matière d’enjeux clés de durabilité et a débuté le processus de formulation d’Objectifs de développement durable (ODD) que le groupe de travail ouvert des Nations unies en matière d’ODD feront avancer. Les engagements pris lors de la conférence Rio+20 en juin 2012 doivent à présent être mise en œuvre, et la Communication présente quelques actions clés à cette fin.
Généralement, les ONG ont réservé un accueil favorable à la position de l’UE, en saluant le lien entre l’éradication de la pauvreté et le développement durable. Cependant, pour le CONCORD (la confédération européenne des ONG d’urgence et de développement), la communication est extrêmement vague en ce qui concerne les mécanismes de responsabilité pour s’assurer que les dirigeants et les pays respectent leurs engagements, étant donné que « davantage de clarté est requise sur le type de changements que l’UE et les pays plus riches devraient effectuer eux-mêmes pour répondre à ce programme. » De plus, le Bureau des affaires européennes du WWF exprime sa déception quant au fait que la position de l’UE ne fournit pas plus de détails sur les façons d’aborder les effets de ses propres demandes de ressources sur le développement durable dans d’autres parties du monde.
Si l’on réunit l’UE et les États membres, l’UE est le premier fournisseur mondial d’aide publique au développement (APD), qui s’est chiffrée à près 53 milliard d’euros en 2011, soit la moitié du total mondial.
Source : Commission européenne, CONCORD, WWF.