Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Un rapport révèle qu’une amélioration de la gestion des réserves halieutiques pourrait générer des milliards
Août 2019
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mardi, 15 octobre 2013

Un rapport révèle qu’une amélioration de la gestion des réserves halieutiques pourrait générer des milliards

Selon le rapport intitulé Unkown Waters, publié par le groupe de réflexion britannique ‘New Economics’, la gestion durable des réserves halieutiques de l’Union européenne (UE) pourrait permettre de réaliser un meilleur rendement, rapporter des revenus additionnels de 3,2 milliards d’euros par an et créer 100 000 nouveaux postes dans le secteur en Europe.
Le groupe explique que les revenus supplémentaires pourraient être générés à condition que les autorités publiques triplent la somme investie dans la collecte de données sur les réserves halieutiques et qu’elles renforcent les règles pour permettre aux réserves de l'UE de se rétablir suffisamment en vue de reprendre la pêche à grande échelle.
La Commission Pêche du Parlement européen devrait se prononcer ce 23 octobre sur la répartition du budget de 6,57 milliards d’euros destiné au secteur, fixé par les ministres européens plus tôt cette année. Actuellement, le Fonds européen pour la pêche investit chaque année 51,4 millions d’euros dans la collecte de données et 49,3 millions d'euros dans le contrôle et l’application, soit près de 1,5% de la valeur des captures.
Selon le rapport, “tripler ce montant pour atteindre 302 millions d’euros par an serait un petit investissement si l'on considère les bénéfices supplémentaires qui seraient générés au niveau de l’emploi et des denrées alimentaires. Chaque euro investi dans la récolte de données, le contrôle et l’application pourrait ainsi rapporter 10 euros”.
Pour Roberto Ferrigno, expert en matière de pêche auprès de l’ONG environnementale WWF, le financement de la collecte de données, du contrôle et de l’application serait une façon intelligente d’utiliser l’argent du contribuable. “Nous avons besoin de fonds publics pour soutenir les pratiques halieutiques innovantes, si nous souhaitons pouvoir gérer les réserves de manière durable et permettre à celles-ci de se rétablir ”, a-t-il expliqué.
L’Agence communautaire de contrôle des pêches estime que près de 6% des navires violent constamment des réglementations européennes en matière de pêche.

Source: EurActiv