Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Suspension des négociations sur le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP)
Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mardi, 21 janvier 2014

Suspension des négociations sur le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP)

Le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche est censé aider les pêcheurs à s’adapter aux principes clés de la réforme de la politique commune en matière de pêche, tels que la préservation des stocks halieutiques à travers un meilleur alignement des prises sur les avis scientifiques et la mise en œuvre d’une interdiction des rejets, annonce le Conseil. En dépit des efforts et des négociations intenses de ces derniers mois, les négociations sur le FEAMP ont été suspendues le jeudi 19 décembre. Elles n’ont pas permis de parvenir à une solution satisfaisante sur les allocations budgétaires pour les mesures liées à la gestion partagée et directe, au remplacement des moteurs et à plusieurs autres questions.
La Commission européenne déplore qu'en dépit de progrès substantiels, le Parlement et le Conseil ne soient pas parvenus à s'accorder sur quelques questions en suspens lors du trialogue de décembre sur le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP). La Commission demeure bien décidée à faciliter un accord entre les co-législateurs conformément aux objectifs majeurs de la proposition de la Commission de soutenir la mise en œuvre d’une politique commune en matière de pêche réformée et le développement et la mise en œuvre plus avant de la politique maritime intégrée.
Le nouveau fonds doit remplacer le Fonds européen de la pêche (FEP) existant et un certain nombre d’autres instruments. Le règlement relatif au FEAMP devait entrer en vigueur en janvier 2014. « Au vu du degré de maturité du dossier, nous estimons qu'un accord peut toujours être atteint durant les premières semaines de l'année prochaine », avait déclaré le représentant permanent adjoint de la Lituanie auprès de l'UE, Arunas Vinciunas.

Source : Commission européenne, Conseil de l’UE, Parlement européen, présidence lituanienne du Conseil de l’UE