Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
TTF: innover pour financer la lutte contre la pauvreté
Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Lundi, 28 avril 2014

TTF: innover pour financer la lutte contre la pauvreté

A la veille d’un accord sur la taxe sur les transactions financières (TTF) européenne qui doit voir le jour d’ici aux élections européennes du 25 mai prochain, il faut rappeler l’efficacité de la taxation solidaire dans la lutte contre le sida et pour le développement. La TTF permettra de trouver de nouvelles sources additionnelles de financements pour continuer à aider les pays les plus pauvres.
"D’ici 2035, il n’y aura presque plus de pays pauvres dans le monde". Cette déclaration audacieuse n’a pas été formulée par un optimiste aveugle mais par le plus grand philanthrope au monde – Bill Gates. Les économies nationales se développent, les technologies et les systèmes de soins de santé progressent et leurs effets positifs se font sentir à travers le monde: les pays en développement ont réduit l’extrême pauvreté depuis les années 2000, les infections au VIH ont décru de presque un tiers et la mortalité infantile a chuté de moitié en deux décennies.
Comme John F. Kennedy l’affirmait, la marée montante soulève tous les bateaux. Mais nous ne pouvons tenir tout ceci pour acquis.  Nous avons observé des disparités dans l’accroissement des richesses ; sept personnes sur dix vivent dans des pays où les inégalités ne cessent d’augmenter depuis les années 1980 et un pour cent des familles les plus riches du monde possèdent à elles seules près de la moitié des richesses existantes, comme l’a démontré l’ONG Oxfam.
L’un des responsables majeurs de la mondialisation est le secteur financier. Déjà en 2008, ses agissements ont rapidement entraîné une récession qui a coulé des économies entières, causé les pires coupes dans les services publics et poussé des millions de personnes en-dessous du seuil de pauvreté. Et grâce aux efforts des Etats pour renflouer le secteur financier, les grandes banques ont pu continuer leurs activités.
Voilà pourquoi avec Bill Gates, nous sommes nombreux à soutenir la taxe sur les transactions financières (TTF). Cette taxe, comprise entre 0,01% et 0,1%, portant sur les transactions boursières (actions, obligations, produits dérivés) va être mise en place par onze pays de l’Union Européenne dans les mois à venir, et obligera le secteur financier à assumer ses responsabilités et à payer les dommages qu’il a causés.
Source: lesechos.fr