Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
APE Afrique de l'Ouest : vigilance sur les aspects négatifs
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Lundi, 20 octobre 2014

APE Afrique de l'Ouest : vigilance sur les aspects négatifs

M.Abdoulaye Diagne consultant et directeur du Consortium d'intermédiation d'analyse et de partenariats (CIAP) a demandé samedi à Saly Portudal à la région de l'Afrique de l'Ouest d'être vigilante sur certains aspects négatifs de l'Accord de partenariat économique (APE) en cours de négociation avec l'Union Européenne (UE). M. Diagne animait un séminaire sur les APE et le Tarif extérieur commun (TEC) CEDEAO organisé par la Fondation Friedrich Ebert à l'intention du collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES). Selon lui, l'APE et le TEC peuvent être des facteurs favorisant l'intégration au niveau continental. « Mais, avertit-il, ils peuvent être aussi un facteur négatif si les avantages concédés à l' l'UE ne sont pas accordés aux autres pays africains ».

Pour M. Diagne, il faudra être vigilant sur cet aspect et augmenter le niveau du commerce intra-régional. Ce consultant a mis en exergue quelques points clés des négociations sur les APE. Il en est ainsi notamment de l'offre d'accès au marché ouest africain de 75% pour les produits européens. « Le schéma de libéralisation n'est pas total mais graduel et progressif sur 20 ans », précise-t-il, ajoutant qu'il se fera par période de 5 ans et concerne quatre catégories de produits ». ainsi, le démantèlement des produits de la catégorie A (biens d'équipement, biens sociaux) se fera de 2015 à 2019. Concernant la catégorie B (produits intermédiaires), la libéralisation interviendra de 2020 à 2029 là où celle des produits de la catégorie C (produits finis) se fera entre 2020 et 2034. Enfin la dernière catégorie D concerne les produits qui ne feront pas l'objet de libéralisation.

Source : allafrica.com