Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Le partenariat UE-ACP pour l'après-2020 : « dépasser la simple assistance »

Imprimer

Jeudi, 30 juillet 2015

Le partenariat UE-ACP pour l'après-2020 : « dépasser la simple assistance »

Le groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) effectue actuellement une révision stratégique en vue de se « repositionner » sur la scène internationale, en prévision des négociations sur le futur partenariat UE-ACP, qui auront lieu avant la fin de l'Accord de partenariat de Cotonou en 2020. Selon le Secrétaire général ACP, Patrick Ignatius Gomes, les pays ACP traversent actuellement une période de « profonde réflexion, (...) [visant à assurer] l'établissement d'une relation beaucoup plus mature avec l'Europe, qui ne reposerait pas uniquement sur la dépendance à l'aide européenne. (...) Nous voulons reléguer l'aide au second plan. » Les États ACP ont déjà identifié cinq domaines politiques stratégiques : (i) État de droit et bonne gouvernance ; (ii) Justice internationale et sécurité humaine ; (iii) Développement d'économies durables, résilientes et créatives ; (iv) Commerce intra-ACP, industrialisation et intégration régionale ; et (v) Financement pour le développement. M. Gomes a ajouté : « L'aide européenne n'est qu'une infime partie du financement pour le développement. (...) Bien entendu, elle est mesurable pour certains États — 20 à 30 % du budget annuel — mais pour de nombreux autres pays, elle est minime en comparaison de l'investissement direct étranger [et] des ressources que les pays seraient capables de mobiliser eux-mêmes s'ils étaient dotés de meilleurs systèmes fiscaux et [s'ils pouvaient] éviter l'endettement. » Le groupe des États ACP vise également à se repositionner en diversifiant ses relations, en cherchant de nouveaux partenaires, tels que les BRICS ou les pays du Sud, et en renforçant la coopération intra-ACP. Concernant les échanges commerciaux, M. Gomes a souligné que l'accès au marché était encore limité et qu'une transformation structurelle était nécessaire pour accroître la capacité de production.
Source : devex.com