Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Bulletin 251
Novembre 2019
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 03 décembre 2010

La Commission européenne a présenté mardi son projet pour la politique commerciale de l’UE dont le but est de contribuer à la croissance économique et à la création d’emplois en Europe. Cette nouvelle phase ne représente pas un véritable changement de paradigme par rapport à la stratégie globale pour l’Europe, élaborée par l’UE il y a quatre ans pour atteindre les objectifs suivants : conclusion d’accords de libre-échange (ALE) avec certains des principaux partenaires commerciaux, renforcement de la coopération en vue de réduire les barrières non tarifaires avec les autres partenaires, appui à la passation de marchés publics et aux projets d’investissement, et application des accords commerciaux existants, y compris des mesures destinées à corriger les distorsions de la concurrence.

La signature tant attendue d’un partenariat commercial entre les Etats membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) et de l’Union européenne (UE) ce mois-ci pourrait se solder par un nouvel échec en raison d’une clause litigieuse et de l’insuffisance des fonds nécessaires pour initier les négociations. Selon David Nalo, Secrétaire permanent du Kenya auprès du ministère de la CAE, le secrétariat ne dispose pas des fonds suffisants pour réunir l’ensemble des Etats membres dans le cadre des négociations APE.

L’Union européenne doit préciser clairement les sources et le volume des fonds qu’elle alloue au programme de l’accord de partenariat économique (APE) pour le développement, a déclaré le président de l’Association nationale des négociants nigérians (NANTS), Ken Ukaoha. Les chefs d’Etat et de gouvernement et les parlements africains avaient déclaré à l’unanimité que la région pourrait ne pas signer les APE si l’UE ne s’engageait pas à financer un programme de développement pour l’Afrique de l’Ouest visant à remédier aux éventuels impacts des accords sur leurs économies.

Le Parlement a appelé les dirigeants de l’UE à « démontrer un véritable leadership politique » lors des négociations des Nations Unies sur le climat qui débuteront la semaine prochaine à Cancún (Mexique). Le Parlement a adopté une résolution qui « déplore le manque de progrès réalisés à la veille du sommet sur le climat ». La résolution stipule qu’un objectif de réduction des émissions de CO2 de 30 % en 2020 est « dans l’intérêt de la croissance économique future de l’Union européenne ».

Selon les propos d’une source de l’Union européenne, un certain nombre de gouvernements de l’UE ont dévoilé leur intention d’ouvrir les portes de l’Europe à l’importation de produits génétiquement modifiés pour l’alimentation animale et humaine.Mais il n’est pas encore certain que les gouvernements de l’UE parviennent à un large consensus pour obliger la Commission européenne à amender la proposition. Aucune décision finale ne devrait être prise avant janvier au plus tôt.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>